Numero

221


Commandez-le
Numéro
19

Qui est le célèbre peintre invité par Kim Jones pour la collection Dior homme ?

Art

Après Kenny Scharf et Amoako Boafo en 2020, c'est au tour d'une autre figure majeure de l'art contemporain et l'un des peintres vivants les mieux cotés au monde de collaborer avec Kim Jones à la nouvelle collection homme de Dior : le Britannique Peter Doig, connu pour ses paysages grands formats représentant l'être humain perdu dans la nature sauvage. Leur collaboration se dévoilera ce vendredi 22 janvier lors du défilé homme automne-hiver 2021-2022 de la maison française.

Peter Doig dans son studio

La passion de Kim Jones pour l’art contemporain n’est un secret pour personne. Dès son arrivée à la direction artistique des collections homme Dior, le créateur britannique a immédiatement manifesté cet intérêt en invitant des artistes majeurs de notre époque à collaborer avec la maison. De la scénographie des défilés aux vêtements eux-mêmes en passant par des accessoires et collections capsule, chaque artiste invité s’est trouvé à sa manière impliqué dans le processus de création. De Kaws à Hajime Sorayama, de Raymond Pettibon à Daniel Arsham, le spectre des artistes invités est aussi vaste que leurs pratiques sont diverses, mais le prisme du créateur permet toujours de les relier à l’identité Dior. Récemment, ce sont les portraits tendres du peintre ghanéen Amoako Boafo qui apparaissaient directement sur quelques pièces de la collection homme printemps-été 2021 tandis que, sur les vêtements et accessoires de la précollection automne 2021, Kim Jones a fait broder, tisser ou sérigraphies les créatures loufoques et formes psychédéliques de l’artiste pop américain Kenny Scharf.

 

Alors qui sera le nouveau talent invité à collaborer à la collection homme automne-hiver 2021-2022 de Dior ? Une fois de plus, Kim Jones s’est tourné vers une célèbre figure de l’art contemporain : le peintre Peter Doig. Au début des années 90, cet Écossais d’origine a su redonner à la nouvelle peinture figurative ses lettres de noblesse alors que celle-ci connaissait un vif rejet de la part du monde de l’art. Réalisées généralement sur de très grands formats, ses toiles caractérisées par leurs couleurs saturées, leurs ciels et eaux coulantes, leurs plantes exotiques et leurs formes hallucinées déclinent une thématique constante : la place de l’être humain face à l’immensité de la nature. De l’étendue ondoyante d’un lac à la densité d’une forêt dont les arbres et feuillages obscurcissent l’horizon, en passant par la profondeur d’un ciel de nuit noire, l’artiste ramène presque toujours ses sujets à l’amplitude englobante et parfois vertigineuse de leur environnement où ils se montrent – en miroir avec le spectateur – entre confusion et contemplation. Particulièrement inspiré par les paysages de l’île de Trinidad, où il réside depuis près de vingt ans, et du Canada, Peter Doig ne peint pour autant jamais en plein air : il puise surtout son inspiration dans des photographies et cartes postales, mais aussi dans la peinture figurative de la fin du XIXe siècle et du début XXe siècle, du romantisme de Caspar David Friedrich à l'expressionnisme d’Edvard Munch, du post-impressionnisme de Paul Gauguin au fauvisme de Henri Matisse.

 

S’il reste discret, l’artiste britannique est aujourd’hui l’un des peintres vivants les mieux cotés du monde : sa toile White Canoe a été adjugée à 8,5 millions d’euros en 2007, soit cinq fois son estimation originale, et ses œuvres ont rejoint les collections des plus grands musées tels que le Centre Pompidou ou la fondation Beyeler. Il faudra donc attendre ce vendredi 22 janvier pour découvrir le résultat de sa collaboration avec Dior sur laquelle, pour l’instant, la maison française reste assez mystérieuse. Quant à Kim Jones, qui fut récemment nommé en plus de Dior directeur artistique des collections prêt-à-porter femme et haute couture de Fendi, il dévoilera ensuite (sans public) le 27 janvier prochain au Palais Brongniart sa première collection pour la maison romaine lors du calendrier haute couture.