Advertising
515

Portfolio : les surprises de l’exposition “Lost” d’Erwin Wurm à la Galerie Thaddaeus Ropac

 

À la Galerie Thaddaeus Ropac à Paris, l’artiste autrichien présente un corpus surprenant d’œuvres représentant des objets du quotidien (mobilier vintage, frigo, canapé, lit, toilettes, etc.) profanés, piétinés ou défigurés.

D’Erwin Wurm, le grand public se souvient le plus souvent de ses œuvres les plus iconiques, des sculptures disproportionnées représentant une voiture obèse ou des corps déformés tels des toons de dessins animés. À la Galerie Thaddaeus Ropac à Paris, l’artiste autrichien de 61 ans présente cette fois-ci un corpus surprenant d’œuvres représentant des objets du quotidien (mobilier vintage, frigo, canapé, lit, toilettes, etc.) finissant par transformer l’espace de la galerie en appartement privé. Comme à son habitude, Erwin Wurm s’amuse à profaner ses objets qui se voient écrasés ou piétinés dans un corps-à-corps entre l’œuvre et son créateur. Les objets – une fois déformés, figés en bronze ou en polyester – perdent ainsi leur utilité. Entre familiarité et étrangeté, l’exposition Lost finit par susciter chez le spectateur un intéressant sentiment de malaise. Une expérience troublante à vivre jusqu’au 5 mars.

 

Retrouvez notre sélection des autres sorties du week-end

 

Lost d’Erwin Wurm à la Galerie Thaddaeus Ropac – Paris Marais, 7, rue Debelleyme,
Paris IIIe. http://ropac.net/

1/10
2/10
3/10
4/10
5/10
6/10
7/10
8/10
9/10
10/10
Vue de l’exposition “Lost” d’Erwin Wurm à la Galerie Thaddaeus Ropac. Photo : Charles Duprat
Vue de l’exposition “Lost” d’Erwin Wurm à la Galerie Thaddaeus Ropac. Photo : Charles Duprat
Vue de l’exposition “Lost” d’Erwin Wurm à la Galerie Thaddaeus Ropac. Photo : Charles Duprat
“Erwin Wurm Stand (Fauteuil beige)”, 2015, polyester, bois et peinture acrylique, 15 kilos, 72 x 70 x 85 cm.
“Butter (Fridge)”, 2015, polyester et peinture acrylique, 25 kilos, 155 x 84 x 82 cm.
“Erwin Wurm Horse (Sideboard)”, 2015,  bronze, patine noire et fer, 300 kilos, 65 x 203 x 63 cm.
“Erwin Wurm Triple Seat (Fauteuil White)”, 2015, polyester, bois, peinture acrylique, 15 kilos, 60 x 87 x 96 cm.
“Erwin Wurm Afterglow (Lamp)”, 2015, fer, plastique, polystyrène, spatule, ampoule et câble, 10 kilos, 189 x 128 x 60 cm.
“Erwin Wurm Snow (Chaise longue)”, 2015, polyester, fer et peinture acrylique, 20 kilos, 41 x 180 x 77 cm.
“Erwin Wurm Body (Body Lotion Dispenser)”, 2015, polyester, bois et peinture acrylique, 20 kilos, 129 x 78 x 100 cm.
Le vampire : démon effrayant ou sangsue attachante ?
789

Le vampire : démon effrayant ou sangsue attachante ?

Cinéma À la Cinémathèque, l’exposition “Vampires, de Dracula à Buffy” décrypte les multiples facettes de ce monstre, tantôt meurtrier, tantôt amant. En parallèle, les éditions la Pléiade rééditent cette année le “Dracula” de Bram Stoker. Numéro braque ses projecteurs sur le vampire, véritable star qui s’accapare la littérature, l’art comme le cinéma depuis le Moyen-Âge. À la Cinémathèque, l’exposition “Vampires, de Dracula à Buffy” décrypte les multiples facettes de ce monstre, tantôt meurtrier, tantôt amant. En parallèle, les éditions la Pléiade rééditent cette année le “Dracula” de Bram Stoker. Numéro braque ses projecteurs sur le vampire, véritable star qui s’accapare la littérature, l’art comme le cinéma depuis le Moyen-Âge.

Fantôme ou plug anal, pourquoi l’arbre est une star de l'art
466

Fantôme ou plug anal, pourquoi l’arbre est une star de l'art

Art Présentée à la Fondation Cartier jusqu'au 5 janvier, l'exposition “Nous les arbres” développe une réflexion artistique, théorique et scientifique sur la place des arbres dans notre monde contemporain. Cette actualité rappelle ô combien l'arbre est un sujet crucial de la création artistique contemporaine. Retour sur la façon dont certains artistes en ont fait le cœur de leur pratique. Présentée à la Fondation Cartier jusqu'au 5 janvier, l'exposition “Nous les arbres” développe une réflexion artistique, théorique et scientifique sur la place des arbres dans notre monde contemporain. Cette actualité rappelle ô combien l'arbre est un sujet crucial de la création artistique contemporaine. Retour sur la façon dont certains artistes en ont fait le cœur de leur pratique.

Advertising
À la foire Asia Now : l’art à l’heure des nouvelles technologies
469

À la foire Asia Now : l’art à l’heure des nouvelles technologies

Art La jeune foire consacrée à l’art contemporain asiatique s’intéresse aux liens entre création et nouvelles technologies à travers une sélection d’œuvres, de performances, de débats et de soirées dont la prochaine se tiendra samedi soir. Au programme : réalité virtuelle, films d’animation 3D, et usages d’Internet…. La jeune foire consacrée à l’art contemporain asiatique s’intéresse aux liens entre création et nouvelles technologies à travers une sélection d’œuvres, de performances, de débats et de soirées dont la prochaine se tiendra samedi soir. Au programme : réalité virtuelle, films d’animation 3D, et usages d’Internet….

Avez-vous déjà marché sur de l’or?
1

Avez-vous déjà marché sur de l’or?

Art C’est l’expérience mystique que propose l’artiste Mathias Kiss dans la chapelle de la manufacture des Gobelins dans le XIIIe arrondissement de Paris jusqu’au 4 décembre. C’est l’expérience mystique que propose l’artiste Mathias Kiss dans la chapelle de la manufacture des Gobelins dans le XIIIe arrondissement de Paris jusqu’au 4 décembre.

846

Les incontournables de la FIAC : sac géant et sosie d'Eminem

Art Frénésie au Grand Palais : depuis le 17 octobre, l'immense bâtiment parisien accueille la 46e édition de la Foire Internationale d’Art Contemporain (FIAC), avant-dernière dans ses locaux avant qu'ils ne ferment au public pour d'importants travaux. Cette année, 199 galeries participent à la foire et représentent vingt-neuf pays dans le monde, un record. Focus sur les stands à ne pas manquer. Frénésie au Grand Palais : depuis le 17 octobre, l'immense bâtiment parisien accueille la 46e édition de la Foire Internationale d’Art Contemporain (FIAC), avant-dernière dans ses locaux avant qu'ils ne ferment au public pour d'importants travaux. Cette année, 199 galeries participent à la foire et représentent vingt-neuf pays dans le monde, un record. Focus sur les stands à ne pas manquer.

Performance : Delphine Roche fait danser le sport
856

Performance : Delphine Roche fait danser le sport

Art Le 18 octobre au soir, Delphine Roche présente sa troisième performance “Grégory Alcan” au cœur de l’exposition de l'artiste Johanna Tordjman “Pastèques & Paraboles acte 2 : Welcome to the Republic of Tordjmanistan”, dans la Halle des Blancs Manteaux. Gymnastique, musique et danse se rencontrent dans ce coup de projecteur sur la question des minorités en France. Le 18 octobre au soir, Delphine Roche présente sa troisième performance “Grégory Alcan” au cœur de l’exposition de l'artiste Johanna Tordjman “Pastèques & Paraboles acte 2 : Welcome to the Republic of Tordjmanistan”, dans la Halle des Blancs Manteaux. Gymnastique, musique et danse se rencontrent dans ce coup de projecteur sur la question des minorités en France.



Advertising