Après Paris et Londres, c’est à Genève que le PAD, célèbre salon d’art et de design, pose ses valises. En 2019, pour cette seconde édition très réussie qui se tient toujours dans le même espace que la foire d’art contemporain Art Genève, les belles galeries parisiennes étaient à l’honneur : Negropontes, Armel Soyer, Martel-Greiner ou Chastel-Maréchal.

 

Parmi nos coups de cœur, le siège de conversation  “Namoradeira” en pequi massif sculpté d’un seul tenan de Jose Zanine Caldas, architecte autodidacte brésilien (1919-2001) mais aussi sculpteur, designer et menuisier. C’est au Brésil même que la galerie Chastel-Maréchal est allée chercher des pièces vintages jamais rééditées, une collection qui avait déjà donné lieu à une exposition en septembre dernier dans l'espace parisien : « Modernité du design brésilien de 1950 à 1980 ». Le banc confident, en pequi massif sculpté d’un seul tenant (1965) est issu d’une collection personnelle du sculpteur pour sa maison près de Rio de Janeiro. Il est maintenant devenu l’icône du travail de Zanine, avec ses seulement 59 cm hauteur et 88 cm en largeur. L’artiste n’a produit qu’une trentaine de ces sièges. Ardent défenseur de la forêt et du bois tropical, Jose Zanine Caldas a toujours respecté ce matériau.

 

Salon de design PAD Genève du 31 janvier au 3 février 2019.