– Monsieur Dalí, on affirme souvent que vous êtes l’un des deux peintres les plus célèbres au monde. Êtes-vous de cet avis ?

– Je suis absolument persuadé que je suis le plus important de tous…

 

Armé d’un talent hors du commun et d’une humilité légendaire, l’Espagnol excentrique Salvador Dalí s’est installé confortablement dans le monde de l’art. Selon lui, son génie était de plus en plus près des anges et son œuvre picturale assimilable à une catastrophe, une décadence inhérente aux années 30. Mégalomane insolent, il se fait expulser des Beaux-Arts de Madrid à l’âge de 18 ans, ce qui ne l’empêchera jamais de se rêver en nouveau Vélasquez.

 

Imaginé par le photographe Robert Descharnes et l’historien de l’art Gilles Néret, Dalí – L’Œuvre peint ne se contente pas de décortiquer l’œuvre de ce maître du surréalisme – courant pictural inspiré des théories psychanalytiques de Sigmund Freud – mais en présente l’étude la plus complète jamais publiée. Écrits, dessins, pièces issues de ses collaborations avec le monde de la danse, du cinéma, de la mode ou de la publicité, cet ouvrage volumineux explore les débuts de l’auteur du Grand Masturbateur (1929), de La Persistance de la mémoire (1931) – les montres molles – et du logo de Chupa Chups, passé maître dans l’art de construire des toiles délirantes et ultra référencées. Dans cet ouvrage édité par Taschen, on retrouve également des œuvres jamais publiées, réalisées en hommage à Vélasquez ou Michel-Ange, qui démontrent –s’il en était encore besoin – la dextérité technique de l’artiste.

 

Dalí – L'Œuvre peint

Robert DescharnesGilles Néret

Relié, 21 x 26 cm, 752 pages