Advertising
27 Septembre

L'environnement s'invite à la Nuit Blanche avec Thanks for Nothing

 

Comme chaque premier week-end d’octobre depuis 2002, Paris accueille une fois de plus cette année la Nuit Blanche, grande manifestation culturelle nocturne qui fera vibrer toute la ville au rythme d’expositions, spectacles et installations in situ. Suivant le thème “Art & environnement”, l’association Thanks for Nothing mettra samedi 5 octobre le quartier de la Villette en effervescence, en investissant la Cité des sciences et de l’industrie avec plusieurs événements inédits.

Par Matthieu Jacquet

Michelangelo Pistoletto, “Sculpture de promenade” © Fondazione Pistoletto/Cittadellarte & Galleria Continua SAN GIMIGNANO/BEIJING/LES MOULINS/HABANA

Des performances écologiques et solidaires

 

Pour cette 18e édition de la Nuit Blanche à Paris, Thanks for Nothing invite à la Cité des sciences et de l’industrie une figure majeure de l’art contemporain : l’Italien Michelangelo Pistoletto, célèbre pour son inscription fondatrice dans le mouvement arte povera dès les années 60 ainsi que pour ses œuvres participatives. Au cours de la soirée du 5 octobre, l’artiste réalisera à nouveau deux de ses performances qui impliqueront les visiteurs : la première, Sculpture de promenade, invitera le public à faire rouler dans l’espace une sphère faite de journaux compressés, tandis que Troisième Paradis les incitera à former une chaine humaine en extérieur, comme un élan collaboratif et symbolique de solidarité. L’enjeu écologique de cette dernière est explicite : pour chaque participant à la performance, un arbre sera planté. 500 personnes sont ainsi conviées à participer à l’événement, auquel il est possible de s’inscrire dès maintenant en cliquant sur ce lien.

 

Au même moment, la Cité des sciences et de l’industrie accueillera également un workshop avec le plasticien argentin Tomás Saraceno qui commencera dès 19h30. Déjà présentée l’année dernière lors de sa carte blanche au Palais de Tokyo, son installation collaborative Museo Aero Solar invitera les visiteurs à rassembler des éléments en plastique pour composer son architecture monumentale dans le Hall de la Cité. Un projet mettant l’engagement citoyen au service de la création artistique.

Tomás Saraceno, “Museo Aero Solar” © Andrea Rossetti, 2018

Des films d’artistes

 

Toujours en suivant le fil rouge de l’environnement, Thanks for Nothing projettera également tout au long de la soirée une série de films d’artistes abordant les questions de la nature et de l’écologie. Ainsi pourra-t-on y découvrir entre autres des œuvres de Laure Prouvost, du plasticien franco-marocain Hicham Berrada, du Français Laurent Grasso, de l’artiste-anthropologue franco-canadienne Kapwani Kiwanga ou encore de la Franco-polonaise Angelika Markul. Une carte blanche sera également offerte à l'écrivain Boris Bergmann, qui présentera ses créations en lien avec une série de films scientifiques. 

 

Parmi les trois associations invitées par Thanks for Nothing pour cet événement, le collectif Le Parti poétique installera une forêt géante de 200 arbres sur le parvis de la Cité des sciences, qu'il sera possible de découvrir dès ce week-end. Un rendez-vous artistique majeur en ce début d’automne, à ne pas manquer.

 

Thanks for Nothing à la Nuit Blanche 2019

Samedi 5 octobre, de 19h à 2h

Cité des sciences et de l’industrie, Paris 19e.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising