La vente aux enchères d’un ordinateur portable corrompu par 6 des plus dangereux virus au monde s’est terminée aujourd’hui à 1,345 million de dollars (1,15 million d’euros). Elle a été réalisée à travers le site internet thepersistenceofchaos.com. Ce Samsung NC10 de 2008 n’est pas un simple outil technologique envahi par les logiciels malfaisants mais une œuvre d’art intitulée The Persistence of Chaos (La Persistance du Chaos). L’artiste Guo O Dong a collaboré avec l’entreprise américaine de cybersécurité Deep Instinct pour infecter l’ordinateur en toute sécurité. L’œuvre est isolée et ne représente aucun danger de propagation à condition de ne pas y brancher un périphérique ou le connecter à un réseau.

 

Les 6 virus volontairement introduits dans l’ordinateur (WannaCry, BlackEnergy, ILOVEYOU, SoBig, MyDoom et DarkTequila) représenteraient 95 milliards de dollars (85 milliards d’euros) de dommages à travers l’histoire. The Persistence of Chaos donne une forme physique aux dangers abstraits du digital. L’identité de l’acquéreur est secrète mais une vidéo en direct de l’ordinateur allumé ainsi qu’une capture vidéo de son écran sont toujours disponibles sur le site officiel de l’œuvre.