223


Commandez-le
Numéro
05

Les artistes Kehinde Wiley et Beauford Delaney à l'honneur dans une vente historique

Art

Quelques mois après avoir nommé deux nouvelles directrices à la tête de son département “Afrique + Art Moderne et Contemporain”, la maison Piasa organise le 19 mai prochain sa première vente aux enchères depuis cette nouvelle configuration.. Au programme, des œuvres des peintres afro-américains Kehinde Wiley et Beauford Delaney, mais aussi d'artistes du continent africain tels que James Barnor, Paul Kodjo ou encore Ingrid Mwangi.

  • Kehinde Wiley, Ivelaw I © Xavier Defaix

  • Beauford Delaney, Pikoula Vassiliki © Xavier Defaix

  • James Barnor,Miss Sophia Salomon, (c) James Barnor Courtesy Galerie Clémentine de la Féronnière

  • Paul Kodjo, © Paul Kodjo, Courtesy Les Rencontres du Sud

1/4

En 2017, soit 21 ans après sa création, la maison de vente aux enchères parisienne Piasa ouvrait son département consacré à l'art africain. Consacré à la création artistique de ce continent et sa diaspora dans le monde, ce secteur a fait une entrée historique dans l'univers international des enchères , encore largement dominé par l’art occidental – et blanc. Poursuivant sa position de leader sur ce marché, Piasa reconfigure le département en janvier dernier en le renommant Afrique + Art moderne et Contemporain” et en le consacrant à l'art des XXe et XXIe siècle. A sa tête arrivent alors deux nouvelles directrices, Olivia Anani et Charlotte Lidon, qui annonçaient en janvier à Numéro préparer leur toute première vente pour le 19 mai prochain, le même jour qu'une vente Piasa qui dévoile une pendule exceptionnelle de Cartier. Alors que la date approche, la maison dévoile ses lots phares et son focus sur deux figures afro-américaines majeures de l’art. Le premier, Beauford Delaney (1901-1979), est un peintre de l’après-guerre, associé d’abord à la Renaissance de Harlem – mouvement culturel afro-américain né dans ce quartier new-yorkais dans les années 1920 –, puis connu pour ses portraits colorés vibrant à l’émotion de ses modèles ou encore ses paysages abstraits chaleureux. Le second, Kehinde Wiley, est un portraitiste contemporain dont l’esthétique pop et les mises en scène picturales foisonnant de motifs, de fleurs et autres végétations ont séduit jusqu’à Barack Obama : suite à son élection en 2016 pour son deuxième mandat, le 44e président des Etats-Unis le choisit pour le représenter sur toile.

 

 

Dans la vente organisée par Piasa, on retrouvera ainsi deux peintures de ces deux artistes : un portrait par Beauford Delaney de la peintre grecque Vassiliki Pikoula, ici dépeinte en robe jaune, trônant dans un décor lumineux et apaisant, et un portrait par Kehinde Wiley d’un jeune Afro-Américain sur fond rouge, dans un décor qui n’est pas sans rappeler l’iconographie de la propagande maoïste — à laquelle le peintre a consacré une série de toiles intitulée The world stage : China. Lots phares de la vente, ces deux portraits sont déjà estimés entre 100 000 et 200 000 euros, mais la sélection s’accompagne aussi d’artistes nés sur le continent africain. On retrouve par exemple des tirages du photographe ghanéen James Barnor datés des années 60-70, deux pièces du duo germano-kenyan Mwangi Hutter, ou encore des œuvres d’artistes égyptiens, soudanais et de l’école congolaise. Un choix éclectique qui offre un premier aperçu de la richesse et la diversité de l’art africain, dont le département de la maison Piasa se fait un nouvel ambassadeur. 

 

 

La première vente Afrique + Art Moderne et Contemporain de Piasa aura lieu le mercredi 19 mai prochain à 16 heures, Paris.