225


Commandez-le
Numéro
12

Virgil Abloh vend aux enchères des créations inédites de Damien Hirst

Art

Sur sa plateforme digitale, Virgil Abloh a décidé de vendre aux enchères une série de vêtements inédits jusqu'au 13 février. Mais au lieu de les signer lui-même, le créateur et designer américain a fait appel au célèbre plasticien britannique Damien Hirst et à l'artiste californien Tetsuzo Okubo, qui ont conçu à quatre mains une collection de pièces uniques, recyclées, peintes et customisées.

1/5

Directeur artistique des collections Louis Vuitton homme, créateur de mode pour son label Off-White, designer d’objets, plasticien ou encore DJ… Virgil Abloh a démontré ces dernières années une créativité sans limites. En 2019, l’Américain décide de réunir l’ensemble de ses projets sur son nouveau site Canary Yellow, pensé comme une mosaïque interactive à l’image de son univers créatif foisonnant. Outre les images, les vidéos mais aussi les notes d’intention du créateur pour les défilés Louis Vuitton, cette plateforme comporte également une boutique en ligne qui propose tous les produits dérivés de la “marque” Virgil Abloh : des affiches, casquettes, totebags, fauteuils ou encore le beau livre sur sa collaboration avec Nike publié récemment par Taschen. Depuis une semaine, une série de pièces inédites – vestes en cuir bleues et noires, hoodie marron, blazer gris ou encore un pull à zip gris clair, tous couverts de taches de peinture, de smileys et de pilules colorés – a fait son apparition sur cette page. Particularité : toutes ces créations sont mises aux enchères jusqu’au 13 février, et l’un de leurs auteurs est loin d’être inconnu. Il s'agit de Damien Hirst, figure majeure et volontiers provocatrice de l’art contemporain, qui les a réalisées en collaboration avec l’artiste californien Tetsuzo Okubo.

 

Ensemble, les deux artistes ont croisé leurs talents afin de créer des pièces uniques. Pour cela, le sculpteur et peintre britannique a fouillé dans ses propres ressources, reprenant des vêtements lui appartenant et des patrons déchirés pour les maculer ensuite de taches bleues, jaunes, oranges ou rouges de peinture dans son studio londonien. Les pièces ont ensuite été envoyées à l’atelier de Tetsuzo Okubo, à Los Angeles, pour qu’il les retravaille à son tour en y ajoutant sa touche personnelle : sur les parties abîmées, trouées ou tachées, l’artiste a apposé des patchs pop colorés, un concept qu’il a fait sien depuis plusieurs années et même baptisé “Enjoy Recycle”. Présentée comme une collection, la sélection de pièces réalisées à quatre mains par les deux artistes a été baptisée “Beverly Hirst Recycler”, un clin d’œil au label créé par Tetsuzo Okubo en 2019, et chacune s’accompagne de son certificat d’authenticité. Sur le site de Virgil Abloh, les coûts des pièces encore disponibles sont pour l’instant montés jusqu’à 8383 euros l’unité, en attendant que de nouveaux acheteurs potentiels ne fassent gonfler les prix jusqu’à demain.

 

 

“Beverly Hirst Recycler”, collection de pièces uniques par Damien Hirst et Tetsuzo Okubo aux enchères jusqu'au 13 février sur le site de Virgil Abloh.

Virgil Abloh photographié dans son exposition "Efflorescence" à la Galerie Kreo, à Paris, en mars 2020. Portrait : Reto Schmid pour Numéro art.