227


Commandez-le
Numéro
22

Yves Saint Laurent : du Louvre au Centre Pompidou, six musées parisiens célèbrent le grand couturier

Art

À l'occasion du 60e anniversaire de la première collection d'Yves Saint Laurent, six musées prestigieux parisiens rendent hommage au célèbre couturier. Sensible à l'art de Marcel Proust, Mondrian ou encore Picasso, le grand couturier français disparu en 2008 s'est inspiré durant toute sa vie des plus grands artistes de son temps pour créer ses somptueuses pièces. Portée par la fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent, cette exposition-anniversaire (au musée du Louvre, musée d'Orsay, Centre Pompidou, musée Picasso, musée Yves Saint Laurent, musée d'Art moderne) met ainsi en lumière les chefs-d'œuvre qui l'ont inspiré. 

Le déjeuner sur l'herbe, fragment 1865/66, Monet Claude (dit), Monet Claude-Oscar (1840-1926), Bazille Jean Frédéric (1841-1870). Paris, musée d'Orsay Photo RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Benoît Touchard / Mathieu Rabea.

Yves Saint Laurent, Robe en faille imprimé pois noir et blanc 180 x 60 x 40 cm, Printemps-été 1986. Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, Paris © Yves Saint Laurent © Nicolas Mathéus.

Nous sommes le 29 janvier 1962. La foule se presse au 30 bis rue Spontini pour assister à la présentation de la première collection d’Yves Saint Laurent. Licencié de la maison Dior deux ans plus tôt, le couturier tout juste âgé de 26 ans impose ce jour là sa conception définitivement moderne du vestiaire féminin. Avec ses smokings, ses cabans et ses pantalons en laine, le couturier réinvente la silhouette féminine en donnant aux femmes une liberté nouvelle. Alors que ce célèbre défilé fêtera en 2022 ses soixante ans, six prestigieux musées parisiens rendront hommage au couturier à travers une exposition-anniversaire baptisée “Yves Saint Laurent aux musées”. Si les robes de cocktail créées en 1965 évoquant les toiles abstraites du peintre Mondrian sont passées à la postérité, le couturier s’est inspiré à maintes reprises de nombreux chefs-d’œuvre de l’art moderne. Portée par la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, la rétrospective établit ainsi une série de dialogues entre les pièces emblématiques du créateur et les collections permanentes des musées parisiens, afin de mettre en lumière le lien étroit que le couturier, décédé en 2008, entretenait avec l’art.

Le déjeuner, vers 1932, Bonnard Pierre (1867-1947). Paris, musée d'Art Moderne Photo RMN-Grand Palais / Agence Bulloz.

Yves Saint Laurent, ensemble imprimé, blouse et jupe d'organza satin, printemps-été 2001. Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, Paris © Yves Saint Laurent © Nicolas Mathéus.

À travers tout Paris, les plus prestigieuses institutions culturelles dévoileront entre leurs murs dès la fin janvier prochain des inspirations du grand couturier. Le Centre Georges Pompidou présentera les vêtements et les dessins du couturier simplement comme celles d’un artiste ancré dans son temps. Au musée Picasso, l'accrochage mettra en avant les correspondances entre les tableaux de Pablo Picasso – chers au couturier – et les silhouettes inspirées par l’œuvre du maître espagnol. Le musée d’Orsay explorera la passion du créateur pour Marcel Proust à travers la question du genre soulignant la place considérable qu'occupait l’écrivain français dans l’univers du créateur. Avec À La recherche du temps perdu, le dandy parisien transpose, à travers la fiction, le monde bourgeois fait d’intrigues et de déceptions amoureuses, qu'a connu Yves Saint Laurent un siècle plus tard. Quant au musée du Louvre, un accrochage retracera au cœur de la somptueuse Galerie d’Apollon la fascination du couturier – né à Oran en 1936 – pour les couleurs mordorées et la lumière. Le Musée Yves Saint Laurent Paris présentera enfin une partie inédite des archives de la maison de couture, conservées précieusement par la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent. Davantage qu'une rétrospective, cet archipel d'expositions offrira la possibilité inédite de redécouvrir la richesse et l'éclectisme des références artistiques du couturier, autant que les collections d'institutions culturelles majeures.

 

 

Yves Saint Laurent aux musées, du 29 janvier au 15 mai 2022, Paris.

Portrait de Nusch Eluard, automne 1937, Picasso Pablo (dit), Ruiz Picasso Pablo (1881-1973. Succession Picasso - Gestion droits d'auteur. Eluard Nusch (1906-1946). Paris, musée national Picasso - Paris. Photo RMN-Grand Palais (Musée national Picasso-Paris) / Adrien Didierjean.

Yves Saint Laurent, hommage à Pablo Picasso, veste de drap de laine Gandini * et Dormeuil *. 70 x 50 x 10 cm, automne-hiver 1979. Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, Paris © Yves Saint Laurent © Nicolas Mathéus.