232


Commandez-le
Numéro
22 Prada, Paco Rabanne, Dior

“Ombre et lumière”, les nouveaux parfums photographiés par Mathieu Trautmann

Beauté

Chanel, Paco Rabanne, Hermès, Dior, Prada... les nouveaux parfums de la rentrée, photographiés par Mathieu Trautmann

  • Chanel

    Chanel Chanel
  • Paco Rabanne

    Paco Rabanne Paco Rabanne
  • Maison Francis Kurkdjian

    Maison Francis Kurkdjian Maison Francis Kurkdjian
  • Hermès

    Hermès Hermès
  • Dior

    Dior Dior
  • Prada

    Prada Prada
  • Jimmy Choo

    Jimmy Choo Jimmy Choo
  • Yves Saint Laurent Beauté

     Yves Saint Laurent Beauté  Yves Saint Laurent Beauté

Photos Mathieu Trautmann, réalisation Laurence Hovart

1/8

Variation olfactive du mythique N°5, N°22 est un autre grand numéro révolutionnaire. Bien qu’on célèbre ses 100 ans cette année, il demeure d’une étonnante modernité et féminité. Avec son envolée d’aldéhydes, il unit, sans tapage, tubéreuse, rose blanche et fleur d’oranger dans un sillage suave et sensuel. “N°22”, eau de parfum, collection Les Exclusifs, CHANEL.

 

Flacon-figurine dressé dans sa minirobe à pastilles métalliques, le nouveau parfum-objet de convoitise consacre la sil- houette de Paco Rabanne revisitée par Julien Dossena. Multifacette, cette fragrance dominée par un encens crémeux entre- mêle un jasmin aérien, une mangue délicieuse et un duo chaud et addictif de vanille et de santal. “Fame”, eau de parfum, PACO RABANNE.

 

Ce sillage urbain électrisant, tout en fleurs et muscs, s’ouvre sur une bergamote d’Italie et un vent métallique d’aldéhydes. Un accord pois de senteur et seringa ainsi qu’un absolu de jasmin côtoient bois de santal et muscs blancs, révélant une architecture olfactive tout en contraste, piquante et enveloppante à la fois. “724”, eau de parfum, MAISON FRANCIS KURKDJIAN.

 

Christine Nagel, directrice de la création et du patrimoine olfactif d’Hermès Parfums, a imaginé une cologne universelle à la fois lumineuse et joyeuse qui élève le basilic au rang de belle matière. Gorgée de soleil méditerranéen, cette eau vive se joue des facettes sombres et aromatiques de la feuille et les met en lumière avec de la bergamote de Calabre et du géranium. Un voile de patchouli apporte sa touche mystérieuse. “Eau de Basilic Pourpre”, collection Les Colognes Hermès, HERMÈS.

 

Sans alcool, cette nouvelle formulation de la fragrance iconique affiche unique- ment de l’eau et des extraits de fleurs dans sa composition. Élaborée autour des effluves de magnolia de Chine, de jasmin, de rose, de néroli et de chèvrefeuille, cette eau de parfum développe un sillage solaire aux facettes iodées, vertes et veloutées. “J’Adore Parfum d’Eau”, eau de parfum, DIOR

 

La maison italienne lance une fragrance combinant les expressions contrastées de classicisme et d’avant-gardisme qui lui sont chères. Sous la direction de Miuccia Prada et de Raf Simons naît un flacon triangulaire, clin d’œil au logo de la marque. Du jus rose émane un sillage facetté ultra sensuel. Faussement intemporel, un bouquet de fleurs blanches dominé par le néroli, la fleur d’oranger et le jasmin entre croise des notes high-tech chaudes et vibrantes d’ambre et de muscs. “Prada Paradoxe”, eau de parfum, PRADA.

 

Ultime accessoire de peau des soirées festives, cette fragrance gourmande est une nouvelle variation de I Want Choo. Avec les premiers effluves de rose piqués de poivre rose épicé et d’amande amère montent des notes de liqueur de cerise noire, de jasmin et de vétiver. Vanille, mousse et fève tonka signent enfin le sillage d’une empreinte envoûtante et énigmatique. “I Want Choo Forever”, eau de parfum, JIMMY CHOO.

 

Cette nouvelle interprétation de Libre monte en température et en intensité ! Les maîtres parfumeurs Anne Flipo et Carlos Benaïm enflamment les sens avec des épices brûlantes et addictives qui embrasent le sillage signature de fleur d’oranger et de lavande du parfum. Pour gagner en tension, l’accord flamboyant du safran cher à Yves Saint Laurent est traversé de notes froides et piquantes de gingembre, et la facette miellée des fleurs blanches renforcée. “Libre Le Parfum”, YVES SAINT LAURENT BEAUTÉ.