14


Commandez-le
Numéro
19 Byredo, Diptyque, Perfumer H

Quand l'encre inspire les parfumeurs, de nouvelles notes s'écrivent

BEAUTÉ

Zoom et mémo sur trois créations olfactives signées Byredo, Diptyque et Perfumer H dont l'encre est la muse. 

  • Byredo, M/Mink. Illustration M/M Paris

     Byredo, M/Mink. Illustration M/M Paris  Byredo, M/Mink. Illustration M/M Paris
  • “L'Eau Papier”, Diptyque.

    “L'Eau Papier”, Diptyque. “L'Eau Papier”, Diptyque.
  • “L'Eau Papier”, Diptyque

    “L'Eau Papier”, Diptyque “L'Eau Papier”, Diptyque
  • “Ink”, Perfumer H, dans sa version en verre soufflé

    “Ink”, Perfumer H, dans sa version en verre soufflé “Ink”, Perfumer H, dans sa version en verre soufflé
  • Perfumer H, corner au Bon Marché Rive Gauche

    Perfumer H, corner au Bon Marché Rive Gauche Perfumer H, corner au Bon Marché Rive Gauche
  • Perfumer H, boutique 64, rue Vieille-du-Temple, Paris 3ème

    Perfumer H, boutique 64, rue Vieille-du-Temple, Paris 3ème Perfumer H, boutique 64, rue Vieille-du-Temple, Paris 3ème

1/6

En 2010, le duo d’artistes M/M Paris et Ben Gorham fondateur de Byredo, imaginent M/MInk, une fragrance singulière qui marque l’histoire de la parfumerie. Cette création mixte s’inspirait à la fois “d’un bloc d’encre solide importé d’Asie, d’une photographie représentant un maître japonais pratiquant sa calligraphie quotidienne, et d’une longue formule utopique dessinée sur du papier traditionnel coréen”. Diffusant à l’envi tout à la fois des effluves froids d’encens minéral, iodés et aldéhydés et un vent chaud boisé et ambré, le parfum a conquis plus d’un nez exigeant. Imaginé par le compositeur Jérôme Epinette, il n’a pas pris une ride depuis sa création et a su faire des émules….

“M/Mink”, eau de parfum, BYREDO. 220 euros, 100 ml.

 

 

Née au cœur du boulevard saint-germain qui consacre l’auteur, l’encre et le papier, la maison de bougies et de fragrances a toujours associé senteur et expression graphique tout en mariant la ligne et le trait. Sous la plume du compositeur de parfums Fabrice Pellegrin et de l’artiste Alix Waline, Diptyque écrit une nouvelle page. Une envolée de muscs et de mimosa poudré nimbée d’une touche gustative de graines de sésame se love dans un flacon illustré d’une ”composition impressionniste en noir et blanc”.

“L’Eau Papier”, eau de toilette, DIPTYQUE. 98 euros, les 50 ml.

 

 

Les fans des belles signatures olfactives ont découvert Lyn Harris lors de la création de sa maison Miller Haris en 2000. Quinze ans plus tard, la talentueuse anglaise s’en éloigne et lance Perfumer H, une nouvelle marque de parfums dans laquelle elle poursuit les créations qui compose son paysage olfactif. Elle compte actuellement cinquante fragrances qu’elle propose dans des flacons de verre classique mais aussi en version soufflé, fruit d’une de ses multiples collaborations avec des artisans. Ink, une des deux dernières propositions, est une eau gender fluid surprenante qui mêle racine de vétiver et bois de cèdre, poivre noir, accents de térébenthine et de notes “cuirées” vertes, mélange intriguant d'encre humide et de bois. 

“Ink”, eau de parfum, PERFUMER H. 150 euros, 50 ml, et sa recharge, 210 euros, 100 ml.  Dans la version verre soufflée, 610 euros, 100 ml. Disponible sur le site www.perfumerh.com, à la boutique du 64, rue Vieille-du-Temple, Paris 3 ème, au Bon Marché Rive Gauche et chez Nose.