S’il a fabriqué les bijoux pour les plus grands couturiers (la broche “œil” dessinée par Jean Cocteau pour Schiaparelli, mais aussi les bijoux de Balenciaga), Robert Goossens, fondateur de la maison du même nom, est surtout connu pour sa collaboration avec Gabrielle Chanel. Dès 1953, la créatrice et l’orfèvre commencent à imaginer des collections de bijoux fantaisie pour accessoiriser les silhouettes Chanel. Inspirations baroques et byzantines, bronze et laiton doré, cristal de roche et perles… leur fructueuse collaboration forgera au fil des années l'identité des bijoux Chanel.  

 

De cette relation fertile naîtront aussi de somptueux objets décoratifs. Parmi eux, il imaginera notamment un globe en cristal de roche – ancien luminaire de Gabrielle Chanel posé sur un trio de lions solaires (animal qui fut l'emblème de la Perse impériale) – ou encore une table figurant une gerbe dorée d'épis de blé, qui fut aussi réalisée pour la couturière, et fut rééditée plus tard pour Yves Saint Laurent. Tandis que Robert Goossens décède en 2016, son fils Patrick réédite ces deux créations, qui comptent parmi les plus emblématiques de la maison, dans des versions miniaturisées, la table devenant ainsi une coupelle. Depuis 2005, la maison Goossens fait partie des Métiers d'Art de Chanel qui préservent l'artisanat et le savoir-faire français.