47


Commandez-le
Numéro
18 Adèle Exarchopoulos

Adèle Exarchopoulos

  • Lieu de naissance Paris
  • Âge 31
  • Activité Actrice
  • Nationalité française

Née le 22 novembre 1993 à Paris, Adèle Exarchopoulos est révélée par le film La Vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche, sorti en 2013 et récompensé au Festival de Cannes et au César. Depuis, elle s'est imposée comme une des plus grandes actrices françaises de sa génération.

Adèle Exarchopoulos à la première d'OSS 117: From Africa With Love, clôturant la 74e édition du Festival de Cannes en 2021. Photo by Marc Piasecki/FilmMagic © Getty Images 

Adèle Exarchopoulos à la première d'OSS 117: From Africa With Love, clôturant la 74e édition du Festival de Cannes en 2021. Photo by Marc Piasecki/FilmMagic © Getty Images
Adèle Exarchopoulos à la première d'OSS 117: From Africa With Love, clôturant la 74e édition du Festival de Cannes en 2021. Photo by Marc Piasecki/FilmMagic © Getty Images

Les débuts d’Adèle Exarchopoulos

 

Adèle Exarchopoulos cultive un intérêt pour la performance artistique embrassant le monde du théâtre dès son plus jeune âge. Cette passion précoce a servi de tremplin à sa carrière d’actrice et alors qu’elle rate son baccalauréat de peu, elle décide de ne pas repasser l’examen pour se concentrer sur les castings. En 2005, le destin d'Adèle Exarchopoulos prend un tournant prometteur lorsqu'une opportunité cinématographique s'offre à elle. Une directrice de casting lui fait passer une audition pour donner la réplique à Jean Rochefort. Si elle n'obtient pas le rôle, elle fera ses débuts dans le moyen-métrage Martha, réalisé par Jean-Charles Hue et tourné en Bretagne la même année. 

 

Le succès de La vie d’Adèle en 2013

 

Elle s’impose véritablement au cinéma avec son rôle dans le film La Vie d’Adèle, réalisé en 2013 par Abdellatif Kechiche. Sa performance dans le rôle d'Adèle, une jeune femme à la fois vulnérable et puissante, est exaltée par le duo qu'elle forme avec l’actrice française Léa Seydoux. Le réalisme avec lequel elle explore les émotions complexes de son personnage apporte une profondeur saisissante à l'histoire d'amour saphique racontée à l’écran. Le film et ses deux actrices principales seront récompensées au Festival de Cannes de la prestigieuse Palme d'Or, tandis qu'Adèle Exarchopoulos remporte le trophée Chopard et le César du meilleur espoir féminin. 

Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 © Copyright Wild Bunch Distribution
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 © Copyright Wild Bunch Distribution
Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 © Copyright Wild Bunch Distribution

La carrière d'Adèle Exarchopoulos à l'international

 

Au-delà du succès apporté par son rôle dans La Vie d'Adèle, Adèle Exarchopoulos n'a de cesse de démontrer l'étendu de son talent à travers des rôles variés et sa capacité à interprêter des personnages complexes en fond une des actrices les plus douées et de demandées de sa génération. Ainsi, elle donne la réplique à Tahar Rahim dans Les Anarchistes, réalisé par Élie Wajeman en 2014, puis à Adèle Haenel dans Orpheline, réalisé par Arnaud des Pallières (2016). 

 

Avec sa beauté naturelle et sa présence magnétique, l'actrice française séduit également le cinéma international et apparait dans l’ambitieux drame américain The Last Face (2016), réalisé par Sean Penn, aux côtés de Javier Bardem et Charlize Theron. Malgré son casting prestigieux, le film reçoit un accueil catastrophique au Festival de Cannes en 2016.

 

En 2019, Adèle Exarchopoulos revient au Festival de Cannes pour défendre Sibyl, troisième film de la réalisatrice française Justine Triet. Acclamé par la critique, ce thriller psychologique porté par Virginie Efira, en psychothérapeute toxique met également en scène Gaspar Ulliel, Sandra Hüller et Niels Schneider.

Adèle Exarchopoulos dans le film Sybil © Les Films Pelléas Adèle Exarchopoulos dans le film Sybil © Les Films Pelléas
Adèle Exarchopoulos dans le film Sybil © Les Films Pelléas

Adèle Exarchopoulos, du drame à la comédie

 

En 2020, Adèle Exarchopoulos s'essaye avec succès à la comédie, d'abord avec l'ovni cinématographique Mandibules, du réalisateur français Quentin Dupieux, présenté en avant-première à la Mostra de Venise. Au mois d'octobre, elle surprend une fois de plus surprend avec le rôle de Soraya, une gardienne de zoo au coeur de singe, dans La Flamme, une série réalisée par Jonathan Cohen, qui cumule plus de 12 millions vues sur Canal +. Cette parodie d'émissions de téléréalité de rencontre,  réunit un casting prestigieux, qui comprend notamment Pierre Niney, Leila Bekhti, Géraldine Nakache et Céline Salette. Elle reprend son rôle dans  la suite du show intitulé Le Flambeau : Les aventuriers de Chupacabra, en 2022, parodie d'émissions de téléréalité d'aventure. En 2023, Adèle Exarchopoulos retrouve Géraldine Nakache, Pierre Niney et Leila Bekhti dans la troisième saison de l'émission humoristique LOL : qui rit, sort !, diffusé sur Prime Video

 

 

En parallèle, Adèle Exarchopoulos revient à des rôles plus dramatiques. En mars 2023, elle apparaît dans le drame social Je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry, réalisatrice du très acclamé Pupilles, qui lève le voile sur le monde de la justice restaurative, un dispositif d’aide aux victimes de traumatismes pourtant peu connu et médiatisé. Puis au mois de juin, dans le film Passages du réalisateur américain Ira Sachs, qui raconte un triangle amoureux entre l'actrice française, l'acteur anglais Ben Whishaw et l'Allemand Franz Rogowski. Enfin, au mois de novembre, elle jouera un tandem de voleuses pleine de charme avec Mélanie Laurent, dans de la comédie d'action Voleuses, réalisé par cette dernière et diffusé sur Netflix.