224


Commandez-le
Numéro
30

Gossip Girl : que peut-on attendre de la version 2.0 de la série ?

Série

Ça y est, le grand retour de la série culte “Gossip Girl” est annoncé pour le mois de juillet. Les marches du Met n’ont qu’à bien se tenir : la jeunesse dorée de Manhattan y reprend enfin ses quartiers, dans un monde post-covid régi par les réseaux sociaux. Voici, en trois points, tout ce à quoi il faut s’attendre dans cette nouvelle version. 

Le nouveau casting de Gossip Girl © HBO Max

En 2007, date de sortie du premier épisode de Gossip Girl, les blogs sont à la pointe de la mode et le smartphone n’a pas encore remplacé le téléphone à clapet. Près de quinze ans plus tard, le décor reste le même - le lycée privé Constance Billard, dans l’Upper East Side - mais le monde qui l’entoure a bien changé. Avec la montée en puissance des réseaux sociaux et de tout ce qui leur est associé, de la surveillance généralisée au développement d’un militantisme digitalisé, la jeunesse dorée de Manhattan est entrée dans une nouvelle ère. Cette évolution entre la première génération et celle à venir, la production entend bien la montrer à travers les premières images du show

1. Un casting et des personnages plus inclusifs 


Avec un casting entièrement renouvelé, la série souhaite avant tout promouvoir une forme d’inclusivité. La diversité parmi les acteurs est particulièrement mise en avant dans la promotion de cette nouvelle version, dans laquelle on devrait pouvoir s’attendre à un traitement moins normatif des personnages et à une dimension LGBTQIA+ plus développée. En choisissant de faire évoluer la série à travers les yeux de Zoya Lott, incarnée par Whitney Peak (Les Nouvelles Aventures de Sabrina), jeune actrice d’origine ougandaise, il s’agirait de porter un regard moins polissé sur l’élite new-yorkaise, et d’ouvrir une nouvelle perspective. L’actrice transgenre Zión Moreno (Control Z, Claws) fera également partie de l'aventure, bien qu'on ne sache pas encore grand chose de son personnage. 

 

2. Une intrigue plus politisée



Parfois accusées de faire du privilege porn (déballage décomplexé de problèmes de riches) sans âme et conscience, les têtes pensantes de la série souhaitent là encore s’émanciper d’une image péjorative. Dans une interview accordée à Cosmopolitan, l’actrice Tavi Gevinson (fondatrice du magazine Rookie), qui incarnera l’ambitieuse Kate Keller, explique que le rapport des personnages à leur classe sociale sera plus problématisé dans cette nouvelle version. Avec un mystérieux twist et une intrigue plus politisée, Joshua Safran, showrunner de la série, souhaiterait revenir à la source des privilèges. 

 

3. Des fashion faux pas (mais vraiment pas)

 

C’était déjà dans l’ADN de la série originale. Malgré leurs moyens considérables et leurs virées quasi quotidiennes dans les boutiques de luxe de la 5ème avenue, les protagonistes de Gossip Girl ont toujours eu des goûts (très) approximatifs. Si on se souvient encore avec effroi des headbands à noeud de Blair et des gilets sans manches douteux de Serena, il semblerait que la nouvelle version du show nous réserve elle aussi quelques pépites (gare à la mini cravate). D’après les premières images, on peut déjà compter sur le grand retour de l’uniforme twisté à l’envie, avec une dimension streetwear plus prononcée. Reste que cela n’avait pas empêché Blake Lively (aka Serena Van der Woodsen) de devenir ambassadrice Chanel à l’apogée du show, rôle que la jeune Whitney Peak vient de reprendre fièrement. 

 

Gossip Girl, disponible en juillet sur HBO Max.