9


Commandez-le
Numéro
20

5 moments qui ont façonné la légende RuPaul, couronné aux Emmy Awards 2021

Série

Homme de télé, chanteur, songwriter et drag-queen la plus célèbre du monde, RuPaul est devenu la personne de couleur la plus récompensée aux Emmy Awards 2021 qui avaient lieu ce dimanche. Retour sur les moments flamboyants qui ont fait de RuPaul, aujourd’hui âgé de 60 ans, une icône qui a révolutionné autant la pop culture que la face du monde.

1. Son émission RuPaul’s Drag Race (depuis 2009)

 


En 2009, RuPaul commence à animer une émission de télé-réalité qui deviendra culte : RuPaul’s Drag Race. Il s'agit d'un concours pour trouver la “prochaine drag-queen superstar”. Le show, drôle, très mode (les tenues des candidates sont ultra travaillées), rythmé et truffé de répliques bien senties a contribué à donner une meilleure visibilité aux drag-queens, jusqu'alors souvent cantonnées aux fins de soirées en cabaret. Entre les challenges et les défilés, on y croise au fil des saisons des personnalités comme Lady Gaga, Nathalie Cole ou encore l'acteur Jeff Goldblum dans le panel du jury, tandis que des thèmes comme l'empowerment féminin et la misogynie y ont été abordés bien avant qu'ils ne soient tendance. Si l’émission a quelque peu perdu de son charme DIY (au départ, les “queens” fabriquaient par exemple leurs propres costumes), elle a le mérite d'innover. Dans la saison 13, diffusée en janvier dernier, figurait pour la première fois au casting des candidats un homme transgenre, Gottmik.

2. Son tube Supermodel (1993)

 


Ceux qui ont découvert RuPaul avec son RuPaul’s Drag Race, l’ignorent peut-être mais l’artiste a d’abord fait ses armes dans le cinéma et la musique, après avoir écumé dans les années 80 les clubs en tant que danseur. À la fois songwriter et chanteur, l'Américain a sorti plusieurs tubes dont l'irrésistible Supermodel (You Better Work), sorti en 1993. Il y évoque avec second degré tout le travail qu'il faut abattre quand on veut se faire un nom la mode, rendant au passage hommage aux supermodels de l'époque tels que Linda Evangelista, Naomi Campbell ou Claudia Schiffer. Le titre rencontre un beau succès grâce à son clip sexy, décalé et glamour diffusé sur MTV. Aujourd'hui, RuPaul a en tout sorti plus de dix albums de dance et de house des années 90 à nos jours, et on lui doit même un disque de chansons de Noël. L’un des ses titres phares ? You’re No Lady avec Brigitte Nielsen, autre artiste sculpturale qui a cassé les codes de genre avec sa musculature spectaculaire.

3. Son apparition aux MTV Awards aux côtés de Kurt Cobain (1993)

 

 

C’est sans doute l’un des tapis rouges les plus iconiques des années 90. En 1993, aux VMAs, Rupaul foule le tapis rouge aux côtés de Kurt Cobain et des autres membres du groupe de grunge Nirvana. Il tient dans ses bras la bébé de Kurt et de Coutney Love, Frances Bean Cobain, qui est en train de pleurer. Plus tard, RuPaul racontera qu’il a rencontré le groupe pour la première fois lors de ces MTV Awards. Kurt Cobain lui aurait alors avoué avoir essayé de voir l’un des ses shows à Seattle, mais l’avoir raté. Des années après, RuPaul invitera Courtney Love et Frances Bean sur le plateau de RuPaul’s Drag Race en tant que juges. La chanteuse de Hole qui a commencé sa carrière en performant dans les mêmes clubs que les drag-queens, a déclarera d'ailleurs à Yahoo Entertainment en 2018 : “les punks et les drags viennent du même du même endroit - un endroit où on vit sa vérité et on enfreint les règles. Les drag-queens n'ont pas peur de repousser les limites tous les jours, et vous devez aussi repousser les limites dans le punk.”

4. La première campagne Viva glam de M.A.C Cosmetics (1994)

 


Des bottes en vinyle rouge et un corset assorti... La tenue hot très SM que portait RuPaul dans la première campagne du rouge à lèvres Viva Glam de M.A.C, sortie en 1994, a marqué les esprits. La drag-queen clamait alors "I am the M.A.C girl", jouant sur le mot "mac" (“mec” en anglais). Mais outre cette image marquante, révolutionnant l'image de la drag-queen autant que les codes du genre dans la publicité, on retiendra surtout le fait que l'intégralité de l'argent récolté par les produits Viva Glam soit reversé à l'association AIDS dans la lutte contre le VIH.

5. The RuPaul Show sur VH1 (1996-1998)

 

 

En 1996, VH1 (qui diffusera ensuite l'émission RuPaul’s Drag Race) confie à RuPaul son propre talk-show. C'est alors l'un des premiers programmes de télévision américains à être présenté par un homme ouvertement gay. RuPaul, qui fait preuve d'un vrai talent pour faire parler ses invités, y convie d'illustres invités, parmi lesquelles Cyndi Lauper, Laura Branigan, Olivia Newton-John ou encore Pam Grier. Et à chaque fois ou presque, il leur vole la vedette avec ses robes de créateurs audacieuses et ses perruques démentes.