Qui n’a jamais plongé son nez au creux d’un vieux livre, aux pages élimées et jaunies, pour respirer l'incomparable odeur du temps ? Hommage à ces reliques, le nouveau documentaire de D.W. Young, The Booksellers, dépeint les tribulations des collectionneurs de livres anciens new-yorkais, face à un public qui a perdu le goût des vieux ouvrages. Des immenses bibliothèques jusqu’aux rayons étroits de librairies escarpées, ces 99 minutes nous guident dans le New York méconnu des livres anciens. Patchs en daim et vestes en tweed, les libraires sont les héros de ce documentaire – dignes des fugitifs sauvant les ouvrages de l'oubli dans Fahrenheit 451 –, donnant leur vie à la sauvegarde des précieux volumes rares.

 

Au-delà de ces trajectoires individuelles, c’est un marché entier qui s’écroule et tente de renaître. Symbole de cette décadence, le quartier Book Row, large de six blocks sur la Quatrième Avenue, comptait des douzaines de librairies de la fin du XIXe siècle aux années 1960. Décimées par l’arrivée d’Internet, les librairies ont fermé les unes après les autres : il ne reste aujourd’hui qu’une seule boutique, comme le vestige d’une époque passée. C’était sans compter sur une nouvelle génération de collectionneurs, révélés par ce documentaire, tentant de sauver cet héritage à travers de nouvelles librairies indépendantes...

 

The Booksellers sera bientôt disponible en France.