244


Commandez-le
Numéro
26 Cate Blanchett, Woody Allen, Harvey Weinstein, Tar, Blue Jasmine

5 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur Cate Blanchett, à l’affiche du film Tár

Cinéma

Cate Blanchett impressionne encore une fois, au cinéma, cette semaine, dans le drame musical Tár, dans lequel elle incarne le rôle d’une cheffe d’orchestre perfectionniste. L’occasion de revenir sur les secrets d’une actrice en lice pour remporter un Oscar en 2023.

Cate Blanchett dans le film Tár (2023) © 2022 Focus Features, LLC Cate Blanchett dans le film Tár (2023) © 2022 Focus Features, LLC
Cate Blanchett dans le film Tár (2023) © 2022 Focus Features, LLC

Ce mercredi 25 janvier 2023, l'actrice originaire de Melbourne Cate Blanchett, 53 ans, rayonne - aux côtés de la Française Noémie Merlant (bouleversante dans l’Inconnu de Louis Garrel) -  à l’affiche du film Tár, réalisé par Todd Field (In the Bedroom, 2001). Alors que sa carrière de cheffe d’orchestre semble être à son apogée et qu’elle s’apprête à sortir un livre, sa vie bascule en l’espace de quelques semaines. Acclamé par la critique pour ce nouveau rôle, on l’imagine déjà couronnée d’un nouvel Oscar (statuette qu'elle a déjà obtenue). Mais si on connaît bien la carrière de Cate Blanchett, qui a à son actif de nombreux films à succès (Carol, Blue Jasmine, Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau), elle reste aux yeux du public une personnalité mystérieuse gardant son lot de secrets. Focus sur les aspects les moins connus de sa vie et de sa carrière.

1. Cate Blanchett ne considère pas sa carrière comme une priorité

 

En 2008, l'actrice australienne Cate Blanchett a été nommée à de multiples reprises aux Oscars et a déjà remporté sa première statuette pour le meilleur second rôle dans Aviator (2004) de Martin Scorsese. Pourtant, cette année-là, elle décide de s’éloigner du monde du cinéma pour devenir la codirectrice artistique de la Sydney Theatre Company avec son mari. Dans une interview consacrée au média britannique The Guardian en 2015, elle clame à propos de cette période : “Je pense que cela a fait de moi un meilleur acteur (Cate Blanchett utilise volontairement le masculin pour définir son métier, ndlr) ”. Elle reprend pourtant sa carrière d'actrice quelques années plus tard. Un choix judicieux puisqu'elle reçoit son premier Oscar pour un premier rôle dans Blue Jasmine (2013) de Woody Allen. Sauf qu'en 2015, elle fait encore une pause dans sa carrière pour profiter pleinement de l’arrivée de sa fille adoptive, Edith.

Cate Blanchett dans Carol (2015) © Wilson Webb / DCM Cate Blanchett dans Carol (2015) © Wilson Webb / DCM
Cate Blanchett dans Carol (2015) © Wilson Webb / DCM

2. Elle se considère comme un acteur et non pas comme une actrice

 

Symbole de la "girl boss" du 21e siècle, Cate Blanchett, qui se dit féministe, se revendique dans ses interviews “acteur” plutôt “qu’actrice”. "J'ai toujours fait référence à moi en tant qu'"acteur"", avait-elle expliqué lors d’une interview au Guardian en 2020. Avant de poursuivre : “Je suis de la génération où le mot "actrice" était utilisé presque toujours dans un sens péjoratif. Je revendique donc l'autre "espace"”. En 2007, l'actrice androgyne, qui pendant son adolescence portait déjà des vêtements masculins, incarne d’ailleurs à merveille un Bob Dylan tourmenté dans I’m Not There (2007), un biopic retraçant la carrière épatante du rockeur mythique. Brillante dans des rôles aussi bien masculins que féminins, Cate Blanchett déclare régulièrement, en interview, que les performances d'acteur ne doivent pas être jugées en fonction du sexe du comédien.

Cate Blanchett dans I'm Not There (2007) © Diaphana Films Cate Blanchett dans I'm Not There (2007) © Diaphana Films
Cate Blanchett dans I'm Not There (2007) © Diaphana Films

3. Cate Blanchett a joué un rôle dans la chute d'Harvey Weinstein

 

En 2017, suite à la vague d’accusations de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viol portées contre le producteur de cinéma Harvey Weinstein, Cate Blanchett prend la parole pour dénoncer des comportements déplacés que l’ancien producteur aurait eu à son encontre. Lors d’une interview accordée au magazine Variety en 2018, elle raconte : “Je me suis fait importuner, bien sûr. Je connais peu de personnes qui y ont échappé. Je pense qu’Harvey Weinstein chassait, comme la plupart des prédateurs, des proies vulnérables. Je me suis sentie mal à l'aise à ses côtés. Il me disait souvent “Nous ne sommes pas amis” (…) parce que je ne voulais pas faire ce qu’il me demandait. 

Cate Blanchett dans Aviator (2007) © DR Cate Blanchett dans Aviator (2007) © DR
Cate Blanchett dans Aviator (2007) © DR

4. Cate Blanchett a vécu quelques expériences de tournage désastreuses

 

Que ce soit dans son premier film, Kaboria (1990), tourné en Égypte ou plus récemment aux côtés de Woody Allen pour Blue Jasmine (2013), les expériences cinématographiques de la star Hollywoodienne et égérie Giorgio Armani ne se sont pas toujours déroulées sans accroc. Dans les colonnes de Film Society, l’actrice australienne rapportait en 2013 avoir quitté le plateau du film Kaboria en plein tournage : “Ils payaient cinq livres égyptiennes et un falafel. J’ai joué le rôle d’une pom-pom girl. Le falafel n’est jamais venu, alors je suis partie”. Si l’anecdote peut faire sourire, elle révèle cependant le caractère bien trempé de l’actrice qui n’avait à l’époque qu’une vingtaine d’années.

 

À un tout autre niveau de notoriété, lorsqu’elle collabore avec l’immense Woody Allen pour Blue Jasmine en 2013, elle évoque un tournage insupportable. Dans les pages de M le Monde, elle confie, en 2016 : “Le premier jour était terriblement violent. Allen est venu vers moi et a lâché : “C’était horrible et vous étiez horrible.” J’ai cru qu’il parlait d’une autre actrice et qu’il me demandait de lui toucher deux mots pour qu’on évite le désastre. Mais il parlait de moi.” Si Cate Blanchett n’a pas fait bonne impression au réalisateur de Minuit à Paris (2011), son rôle dans le film Blue Jasmine lui a tout de même valu un Oscar.

Cate Blanchett dans Knight of Cups (2015) © StudioCanal Cate Blanchett dans Knight of Cups (2015) © StudioCanal
Cate Blanchett dans Knight of Cups (2015) © StudioCanal

5. Ce geste touchant de Cate Blanchett envers ses proches

 

Lorsqu’on passe en revue les interviews qu’elle a données, depuis le début de sa carrière, il semble évident que le décès de son père (Robert DeWitt Blanchett Jr.) a profondément marqué son enfance. Ce triste événement, intervenu lorsqu'elle avait 10 ans, a laissé des séquelles impactant encore son quotidien. Lors d’un entretien avec le magazine américain The New Yorker en 2007, l’actrice australienne dévoile ainsi : “Je jouais du piano, il est passé devant la fenêtre. J'ai fait un signe d’adieu”. Mais elle n'a pas eu le temps de l'embrasser... Depuis ce jour-là, Cate Blanchett a pris pour habitude de formuler quotidiennement des mots d’au revoir aux membres de sa famille et de les embrasser, avant qu'il ne quitte une pièce : “J’ai développé ce rituel consistant à ne pas quitter la maison avant de pouvoir physiquement dire au revoir à tout le monde.

 

Tár (2023) de Todd Field avec Cate Blanchett, au cinéma depuis le mercredi 25 janvier 2023.