244


Commandez-le
Numéro
15 Le cultissime “Mulholland Drive” de David Lynch ressort en salles

Le cultissime “Mulholland Drive” de David Lynch ressort en salles

Cinéma

Vingt ans après sa première sortie en salles, Mulholland Drive, le film le plus tordu de David Lynch (aussi considéré comme l’un de ses meilleurs long-métrages), ressort au cinéma le 8 décembre prochain dans une version restaurée 4K. L’occasion de (re)découvrir l’un des plus grands chefs-d’œuvre du XXIe siècle, réalisé par un cinéaste tout aussi remarquable.

Affiche de Mulholland Drive de David Lynch en version restaurée 4K Affiche de Mulholland Drive de David Lynch en version restaurée 4K
Affiche de Mulholland Drive de David Lynch en version restaurée 4K

Dévoilé en 2001, Mulholland Drive est l’avant-dernier long-métrage réalisé par le cultissime David Lynch – cinq ans avant Inland Empire, son dernier en date –, aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre du réalisateur. Pour célébrer son vingtième anniversaire, le film a été restauré dans une version 4K et ressortira en salles le 8 décembre prochain, après une première projection lors du dernier Festival de Cannes dans la section Cannes Classics. L’occasion de (re)voir l’un des plus grands classiques du cinéma, qui reste pour beaucoup une longue énigme de 2h27. Classé dans le genre des thrillers psychologiques, Mulholland Drive a offert à son réalisateur le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 2001, et lui a également permis d’être nommé pour l'Oscar du meilleur réalisateur lors de la cérémonie l'année suivante.

 

Le film raconte l’histoire de Betty Elms (Naomi Watts), actrice en devenir fraîchement installée à Los Angeles, qui fait la rencontre de Rita (Laura Harring), devenue amnésique suite à un mystérieux accident de voiture. Les deux femmes se lient alors d’amitié et Betty tente d’aider son amie à retrouver la mémoire ainsi que son identité… À la manière d’un drame surréaliste, Mulholland Drive ajoute à son récit de nombreux éléments qui semblent dépourvus de liens, ainsi que de multiples scènes et images énigmatiques qui se rajoutent à la narration. Au final, le chef-d’œuvre de David Lynch plonge le spectateur dans une atmosphère ultra pesante au cœur d’un Hollywood inquiétant, bien loin du rêve américain, qui rend presque indétectable la frontière entre rêves et réalité.

 

Mulholland Drive (2001) de David Lynch, en salle le 8 décembre prochain.