227


Commandez-le
Numéro
07

Pourquoi le film Don’t Look Up avec Leonardo DiCaprio fait-il autant réagir ?

Cinéma

Depuis sa sortie sur Netflix le 24 décembre dernier, Don’t Look Up n’en finit pas de faire parler de lui. Réalisé par Adam McKay, ce long-métrage, situé entre une comédie cynique et un film catastrophe, suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux, notamment concernant sa trouble ressemblance avec la crise climatique actuelle.

Capture d'écran de la bande-annonce de Don't Look Up d'Adam Mckay

En octobre 2020, soit plus d’un an avant sa sortie, Don’t Look Up, le nouveau film d’Adam McKay (The Big Short, Vice, Ant-Man) faisait déjà fortement parler de lui. Si son intrigue complètement déjantée avait été remarquée, c’est surtout son casting époustouflant qui a suscité l’intérêt du public. En effet, le long-métrage réunit une pléiade de stars hollywoodiennes à l’instar de Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Meryl Streep, Jonah Hill, Cate Blanchett, Timothée Chalamet ou encore les artistes Ariana Grande et Kid Cudi. Le réalisateur américain Adam McKay, alors grand habitué des films à gros budget mettant à l’honneur des acteurs reconnus, a cette fois-ci délivré un long-métrage, situé entre une comédie cynique et un film catastrophe, qui met en scène Kate Dibiasky, une étudiante en astronomie, et son professeur, l’astrophysicien Randall Mindy, qui font une découverte des plus stupéfiantes : une comète, en orbite autour de la galaxie, fonce tout droit sur la Terre. Tout deux vont alors s’embarquer dans une gigantesque tournée médiatique pour prévenir l'humanité de ce terrible danger qui s’apprête à détruire la planète, sans compter que face à eux, sarcasme, déni et inaction vont s’enchainer, aussi bien du côté des politiques, des médias et du grand public. 

Visionné plus de cent cinquante-deux mille fois en seulement une semaine après sa sortie le jour du réveillon de Noël, Don’t Look Up a très vite suscité de vives réactions, notamment concernant sa trouble ressemblance avec la crise climatique actuelle. Pour beaucoup, ce film illustre l’incapacité des dirigeants politiques, mais aussi des populations, à réagir à la hauteur de la catastrophe du réchauffement climatique, malgré les alertes scientifiques de longue date. D’ailleurs, seulement cinq jours après la sortie du long-métrage, le journal britannique The Guardian a publié une tribune écrite par Peter Kalmus, climatologue américain, qui a déclaré : “Don’t look up est une satire. Mais en tant que climatologue faisant tout ce que je peux pour réveiller les gens et éviter la destruction de la planète, c’est aussi le film le plus précis que j’ai vu sur la terrifiante indifférence de notre société face à la dégradation du climat mondial.” Un témoignage fort relayé des milliers de fois sur Twitter, notamment par Leonardo DiCaprio lui-même (connu pour être l’un des acteurs les plus engagés dans l’écologie et la situation climatique). 

Le hashtag #Dontlookup a même récolté quelques centaines de milliers de tweets par heure depuis la sortie du film, moyennant messages d’alerte, prises de conscience mais aussi et toujours propos acerbes et complotistes concernant la comparaison de l’intrigue de Don’t Look Up avec la crise climatique actuelle. Et pourtant, encore en août 2021, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié un nouveau rapport alarmant sur l’évolution du climat, qui conclut que le dérèglement touche toutes les régions du monde, à un rythme très rapide, et qu’il s’intensifie de manière sans précédent. Une crise qui engendre des conséquences inéluctables, comme l’élévation de la température de l’air et de l’océan, la fonte des glaciers, la hausse du niveau des mers, ou encore l’augmentation nette des catastrophes climatiques. Un constat inquiétant qui, à l’instar de l’annonce de la frappe de la Terre par une comète dans Don’t Look Up, suscite démenti, dérision ou ignorance, ou alors intérêt personnel de la part de certains politiques et autres capitalistes, comme la présidente des Etats-Unis Janie Orlean (incarnée par Meryl Streep) et le milliardaire spécialisé dans la tech Peter Isherwell (personnage issu d’un savant mélange entre Steve Jobs, Elon Musk et Mark Zuckerberg) dans le long-métrage d’Adam McKay. 

 

Don’t Look Up (2021) d’Adam McKay, disponible sur Netflix.