14


Commandez-le
Numéro
04 Elvis

Que nous réserve le biopic sur Elvis réalisé par Baz Luhrmann et présenté à Cannes ?

Cinéma

Ce lundi 2 mai, l’incontournable Met Gala réunissait un parterre de stars autour du thème “Gilded Glamour, White Tie.” Parmi les prestigieux invités, l'équipe du biopic consacré à Elvis Presley et réalisé par Baz Luhrmann a fait sensation sur le tapis rouge. L'occasion de faire le point sur ce long-métrage très attendu, qui sera présenté à Cannes (hors compétition) le 25 mai avant de sortir en salle le 22 juin prochain.

Ce lundi 2 mai, au fameux Met Gala qui avait lieu à New York, Marilyn Monroe était honorée à travers l'une de ses robes mythiques, ressuscitée sur le corps de Kim Kardashian. Mais ce n'était pas la seule légende américaine qui était présente sur le tapis rouge. Austin Butler, l'acteur qui incarne Elvis Presley dans le biopic consacré au rockeur réalisé par le cinéaste australien flamboyant Baz Luhrmann, a foulé le tapis rouge en total look noir Prada. Il était accompagné par le reste de l'équipe du film, elle aussi habillée par la maison italienne, ainsi que par Priscilla Presley, l'ex-épouse du King en personne.

 

Ces apparitions remarquées ajoutent encore à l'excitation qui entoure le long-métrage sobrement intitulé Elvis, dont la sortie est prévue pour le 22 juin 2022. Et sera présenté, en avant-première et hors compétition, à Cannes, le 25 mai prochain. Très attendu, le film réalisé par celui à qui ont doit les impressionnants Moulin Rouge ! (2001) et Gatsby le Magnifique (2013) retracera la vie et l'œuvre d'Elvis Presley, mais pas sous n'importe quel angle. Le biopic prendra comme parti-pris de creuser les rapports complexes existant entre la star du rock aux déhanchés sulfureux et son manager, le colonel Tom Parker (joué par Tom Hanks). Ce dernier a poussé le chanteur à faire des choix de carrière problématiques, notamment de très mauvais films romantiques. Le long-métrage abordera aussi les enjeux socioculturels qui ont traversé l'existence du King, notamment les tensions raciales qui ont secoué l'Amérique des années 50 et 60.

 

Une bande-annonce dévoilée en février dernier laisse présager une production épique, émouvante et scintillante. On imagine déjà l'explosion de couleurs et le montage inventif dont pourrait faire preuve le fantasque Baz Luhrmann. Même si l'actyeur Austin Butler (The Dead Don't Die, Once Upon a Time… in Hollywood) ne ressemble pas vraiment à l'interprète fiévreux de Hound Dog (1956), son charme juvénile et son charisme devraient remporter la mise. Surtout que Priscilla Presley a déjà fait part de son engouement après avoir vu le film. On attend également beaucoup de la bande originale du biopic. Doja Cat devrait signer un titre intitulé Vegas rendant hommage à l'icône américaine à la fin tragique. Et la chanteuse de country Kacey Musgraves reprendra le tube Can’t Help Falling In Love (1961). Reste à savoir si Elvis rejoindra Ray (2004), Walk the line (2006) et Bohemian Rhapsody (2018) au rang des biopics qui ont su ranimer l'âme d'immenses artistes musicaux tout en traduisant, visuellement, leur folie.

 

Elvis (2022) de Baz Luhrmann, présenté en avant-première au Festival de Cannes hors compétition le 25 mai. En salle le 22 juin prochain.