231


Commandez-le
Numéro
18 Festival de Cannes : 3 choses à retenir de la cérémonie d'ouverture

Festival de Cannes : 3 choses à retenir de la cérémonie d'ouverture

Cinéma

Ce mardi 17 mai avait lieu la cérémonie d'ouverture de la 75e édition du Festival de Cannes. En présence du président du jury Vincent Lindon, qui a délivré un discours fort en émotion, cette soirée était marquée par l'émotion et l'engagement, notamment avec la remise d'une Palme d'or d’honneur donnée à l'acteur, réalisateur et producteur américain Forest Whitaker, ou bien le discours surprise du président de l'Ukraine Volodymyr Zelensky.

© GettyImages © GettyImages
© GettyImages

Comme chaque année, au mois de mai, la Croisette se met en ébullition. Ce 17 mai 2022 marque l’ouverture de la 75e édition du Festival de Cannes. En compagnie du jury constitué des actrices italiennes Jasmine Trinca et Deepika Padukone, de l'actrice suédoise Noomi Rapace, de l'actrice et réalisatrice anglaise Rebecca Hall, des réalisateurs Jeff Nichols, Joachim Trier, Ladj Ly, et Asghar Farhadi et de son président l’acteur français Vincent Lindon, cette cérémonie était placée sous le signe de l’émotion et de l’engagement. 

 

 

“Le cinéma, une arme d’émotion massive”

C’est sous une puissante standing ovation que Vincent Lindon arrive sur la scène du Palais des Festivals. Très ému, l’acteur du film-choc Titane (2021) de la réalisatrice française Julia Ducournau, lauréat de la Palme d’or l’an passé rejoint l'actrice et maîtresse de cérémonie Virginie Efira pour un discours intense, sensible et engagé. “Je suis bouleversé de conduire ce jury exceptionnel, choisi parmi tant d’autres plus méritants” déclame-t-il. En toute modestie, l’acteur s’épanche sur son statut d’acteur et plus largement sur la situation du cinéma dans un monde qui “saigne, qui souffre et qui brûle dans l’indifférence des pouvoirs”, selon ses mots. 

 

 

Le Festival de Cannes sur fond de guerre en Ukraine

Si Vincent Lindon a remué les consciences le temps de son discours, le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, a fait une apparition surprise sur grand écran. “Il nous faut un nouveau Chaplin” annonce-t-il d’emblée. Avec pour objectif de dénoncer les oppressions, le président actuellement dans la tourmente rappelle le rôle de Charlie Chaplin contre la dénonciation d'Hitler dans Le Dictateur (1940). Il poursuit : “Le 24 février la Russie a commencé une guerre de grande envergure contre l’Ukraine … le cinéma ne doit pas être muet”. Cette cérémonie se révèle fondamentalement engagée avec une prise de conscience quant à la situation mondiale. 

 

 

Une Palme d’or d’honneur délivrée à Forest Whitaker

S'il y avait bien une autre star lors de cette soirée, c’était l’acteur, réalisateur et producteur américain Forest Whitaker. À 60 ans, il reçoit une Palme d’or d’honneur pour son parcours exceptionnel. Il est le lauréat du prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes 1988 pour son rôle de Charlie Parker dans Bird (1988) réalisé par Clint Eatswood et de l'Oscar du meilleur acteur en 2007 pour son interprétation d'Idi Amin Dada dans Le Dernier Roi d'Écosse (2006) de Kevin Macdonald. Lui aussi accueilli sous une pluie d’applaudissements, après que le public est pu se remémorer ses plus grands films grâce à une succession d’extraits, Forest Whitaker s’est ensuite exprimé. "C’est un grand honneur d’être parmi vous pour célébrer le pouvoir du cinéma”. Il finit par rappeler les drames qui ont malmené la planète depuis deux ans : la pandémie, la guerre en Ukraine… 

 

Le Festival de Cannes a lieu du 17 au 28 mai 2022.