Advertising
Advertising
07 Janvier

Cinéma : les grands vainqueurs des Golden Globes 2019

 

Antichambre des Oscars depuis 1952, la cérémonie des Golden Globes récompense chaque année les meilleurs œuvres et prestations du cinéma américain. Riche en émotions, cette 76e édition présentée par Sandra Oh et Andy Samberg au Beverly Hilton Hotel de Los Angeles a notamment récompensé les acteurs Rami Malek, Christian Bale ou encore Glenn Close dont le discours poignant a fait se lever la salle entière.

 

 

Par La rédaction

Rami Malek : le héros des Golden Globes

 

Consécration pour Rami Malek, sacré meilleur acteur dramatique pour son interprétation de Freddie Mercury dans le biopic de Bryan Singer Bohemian Rapsody. Il devance Bradley Cooper, réalisateur et interprète de l’autre musical de l’année, A Star Is Born – troisième remake d’un film réalisé pour la première fois en 1937 par William Wellman – qui a dû se contenter du trophée de la meilleure chanson originale. Convaincu que son physique oriental était un frein pour sa carrière, l’acteur d’origine égyptienne aura finalement connu une ascension fulgurante grâce à son rôle-titre de hacker dans la série dystopique Mr. Robot, pour lequel il avait remporté un Emmy Awards en 2016. Déjà égérie Dior Homme 2017, le jeune acteur de 37 ans est la nouvelle coqueluche d’Hollywood.

 

 

Christian Bale en vice-président et Alfonso Cuarón chez Netflix

 

C’est très agréable de jouer les connards”, confiait Christian Bale à Numéro lors d’une interview. Plaisir récompensé pour cette star hollywoodienne incontestée qui remporte le prix d’interprétation dans une comédie pour son rôle dans Vice, portrait au vitriol de Dick Cheney, l’ancien vice-président américain qui divise la critique cinématographique nord-américainetout comme Bohemian Rapsody et Green Book. S’il a déçu au box-office, ce road-movie inspiré d’une histoire vrai rafle toutefois trois statuettes. L’une d’elles est attribuée à l’acteur oscarisé Mahershala Ali (Moonlight), sacré meilleur second rôle pour son interprétation de Don Shirley, virtuose afro-américain qui s’était armé du Negro Motorist Green Book pour sillonner les routes de l’Amérique ségrégationniste.

 

Désormais ancré dans le paysage cinématographique, le film estampillé Netflix a lui aussi droit à sa statuette. Cette année, c’est Roma qui décroche le trophée du meilleur film étranger, œuvre la plus personnelle du réalisateur Alfonso Cuarón, également sacré meilleur cinéaste. Oscarisé en 2014 pour Gravity, le Mexicain s’inspire ici de son enfance dans l'Amérique latine des années 1970.

La bande-annonce de “Vice”.

Glenn Close : la meilleure actrice dramatique

 

Une standing ovation a suivi la remise du trophée de la meilleure actrice dramatique. Avec sa performance d’épouse dévouée dans le film The Wife, réalisé par le Suédois Björn Runge, Glenn Close prouve une nouvelle fois que son statut de grande dame du cinéma américain est incontestable. Elle éclipse ainsi Nicole Kidman (Destroyer), l’actrice britannique Rosamund Pike (A Private War) et Mélissa McCarthy (Can You Ever Forgive Me ?) mais aussi la chanteuse pop Lady Gaga (A Star Is Born), dont le film réalisé par Bradley Cooper a pourtant rencontré un franc succès auprès du public. Quoiqu’il en soit l’interprète de Born This Way se consoler avec le Golden Globe de la “Meilleure chanson dans un film” pour le titre Shallow.

 

Très émue et plutôt surprise, Glenn Close a prononcé un discours sur la place des femmes dans la société en citant sa propre expérience et celle de sa mère : “Quand j'étais petite, je me sentais un peu comme Mohamed Ali quand il a décidé d'être boxeur, j'ai toujours été persuadée que je serai un jour actrice”, a t-elle également déclaré. 

La bande-annonce de “The Wife”.

Olivia Colman : la meilleure actrice dans une comédie

 

Pour son incarnation de la reine Anne d’Angleterre, dernière monarque de la maison Stuart qui subit la pression des femmes de la cour, dans le film La Favoritel’actrice britannique Olivia Colman remporte le prix de la “Meilleure actrice dans une comédie”. Déjà élue “Meilleure actrice dans un second rôle dans une série” en 2017 pour The Night Manager (2016), Olivia Colman coiffe Emily Blunt au poteau (Le Retour de Mary Poppins) et devance Elsie Fisher (Eighth Grade), Charlize Theron, (Tully) et Constance Wu (Crazy Rich Asians).

 

Regina King : la meilleure actrice dans un second rôle

 

L’actrice afro-américaine Regina King remporte le prix de la “Meilleure actrice dans un second rôle” pour sa prestation dans le nouveau long-métrage de Barry Jenkins : Si Beale Street pouvait parler. En 2017, le réalisateur avait décroché l’Oscar du meilleur film avec Moonlight. Cette fois-ci, il adapte une œuvre de James Baldwin et dépeint l’histoire d’amour d’un jeune couple noir dans le Harlem des années 1970. Avec ce prix, l’actrice Regina King surpasse ses concurrentes Amy Adams (Vice), Claire Foy (First Man), Emma Stone (La Favorite) et Rachel Weisz (La Favorite).

 

Découvrez la liste complète des vainqueurs :

 

 

Meilleur film dramatique

"Black Panther"

"BlacKkKlansman"

"Bohemian Rhapsody"

"Si Beale Street pouvait parler"

"A Star Is Born"

 

Meilleure comédie

"Crazy Rich Asians"

"La Favorite"

"Green Book"

"Le Retour de Mary Poppins"

"Vice"

 

Meilleur acteur dramatique

Bradley Cooper, "A Star Is Born"

Willem Dafoe, "At Eternity's Gate"

Lucas Hedges, "Boy Erased"

Rami Malek, "Bohemian Rhapsody"

John David Washington, "BlacKkKlansman"

 

Meilleure actrice dramatique

Glenn Close, "The Wife"

Lady Gaga, "A Star Is Born"

Nicole Kidman, "Destroyer"

Melissa McCarthy, "Can You Ever Forgive Me?"

Rosamund Pike, "A Private War"

 

Meilleur acteur dans une comédie

Christian Bale, "Vice"

Lin-Manuel Miranda, "Le Retour de Mary Poppins"

Viggo Mortensen, "Green Book"

Robert Redford, "The Old Man & The Gun"

John C. Reilly, "Stan & Ollie"

 

Meilleure actrice dans une comédie 

Emily Blunt, "Le Retour de Mary Poppins"

Olivia Colman, "La Favorite"

Elsie Fisher, "Eighth Grade"

Charlize Theron, "Tully"

Constance Wu, "Crazy Rich Asians"

 

Meilleur acteur dans un second rôle

Mahershala Ali, "Green Book," 

Timothée Chalamet, "Beautiful Boy"

Adam Driver, "BlacKkKlansman"

Richard E. Grant, "Can You Ever Forgive Me?"

Sam Rockwell, "Vice"

 

Meilleure actrice dans un second rôle

Amy Adams, "Vice"

Claire Foy, "First Man"

Regina King, "Si Beale Street pouvait parler"

Emma Stone, "La Favorite"

Rachel Weisz, "La Favorite"

 

Meilleur réalisateur

Bradley Cooper, "A Star Is Born"

Alfonso Cuaron, "Roma"

Peter Farrelly, "Green Book"

Spike Lee, "BlacKkKlansman"

Adam McKay, "Vice"

 

Meilleur film en langue étrangère

"Capharnaüm" (Liban)

"Girl" (Belgique)

"Never Look Away" (Allemagne)

"Roma" (Mexique)

"Une Affaire de famille" (Japon)

 

Meilleur film d'animation

"Les Indestructibles 2"

"L'Ile aux Chiens"

"Miraï, ma petite soeur"

"Ralph 2.0"

"Spider-Man: New Generation"

 

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising