225


Commandez-le
Numéro
04

Golden Globes 2021: pourquoi la liste des nominations fait-elle scandale ?

Cinéma

Reflétant les tendances actuelles, les nominations aux Golden Globes 2021 voient pour la première fois les productions de Netflix, Hulu et Apple devancer celles des grands studios hollywoodiens, mais certains choix laissent perplexe…

  • Gary Oldman et Amanda Seyfried dans "Mank" © Netflix

  • Lily Collins dans “Emily in Paris” © Netflix

  • Carey Mulligan dans "Promising Young Woman" © Focus Features/AP

  • Vanessa Kirby dans "Pièces of a Woman" © Netflix

1/4

La pandémie de Covid-19 aura bien mise à mal les studios de cinéma. En vue de la fermeture prolongée des salles, la plupart ont décidé de reporter la sortie de leurs nouvelles productions, une aubaine pour les plateformes de streaming qui ont largement pris le dessus. Reflétant les tendances actuelles, les nominations aux Golden Globes 2021 voient pour la première fois les productions de Netflix, Hulu et Apple devancer celles des grands studios hollywoodiens. Ainsi, Netflix compte 22 nominations, dont six pour Mank, hommage de David Fincher à Citizen Kane, et cinq pour le drame politique Les Sept de Chicago d’Aaron Sorkin, tandis qu'Amazon en compte 7 pour, entre autres, One Night in Miami, Borat 2 et The Sound Of Metal.

 

Les studios Sony, Searchlight et Focus s'imposent à égalité avec cinq nominations chacun, dont les drames The Father, adaptation de la pièce de théâtre de l’écrivain français Florian Zeller avec Anthony Hopkins dans le rôle principal, Nomadland de Chloé Zhao, vainqueur du Lion d'or à la dernière Mostra de Venise et la comédie féministe d’Emerald Fennell Promising Young Woman, avec Carey Mulligan.

 

Autre révolution pour les Golden Globes : dans la catégorie meilleure réalisation, l’honneur est aux femmes. Aux côtés de David Fincher et Aaron Sorkin, ce sont cette année Chloé Zhao, Emerald Fennell et Regina King (One Night In Miami) qui se disputent le prestigieux prix. Le combat pour l’égalité des sexes rejoint par ailleurs ici celui pour la diversité puisque Regina King est afro-américaine et Chloé Zhao est d’origine asiatique. Une volonté d'inclusion que l’on retrouve aussi dans les prix décernés aux acteurs, où sont nominés Viola Davis et Chadwick Boseman (à titre posthume) pour Le blues de Ma Rainey, le musicien et acteur britannique d’origine pakistanaise, Riz Ahmed, pour Sound Of Metal et Andra Day pour The United States vs. Billie Holiday. Sont aussi nommées dans la catégorie meilleure actrice Frances McDormand pour Nomadland, Carey Mulligan pour Promising Young Woman et Vanessa Kirby pour Pieces of a Woman.

 

Les Golden Globes, qui ont la particularité de récompenser autant des séries que des films, ne semblent cependant pas vouloir soutenir pleinement le combat de la diversité et celui contre les violences faites aux femmes : au lieu de célébrer l'incroyable I May Destro You (diffusée sur HBO), représentation à l'écran du difficile sujet qu'est le viol dans laquelle Michaela Coel livre une performance époustouflante, l'équipe de 90 journalistes que constitue le jury des Golden Globes a préféré nommer la série critiquée pour les clichés qu'elle véhicule Emily in Paris. Un choix qui fait débat dans les médias et sur les réseaux sociaux, en particulier en ce mois de Black History Month. Heureusement que les nominations pour plusieurs prix de Unorthodox et Normal People égalisent tant bien que mal la maladresse du jury.

 

La cérémonie, qui sera animée entre New York et Los Angeles par Tina Frey et Amy Poehler le 28 février, pourrait très certainement revêtir une forme inédite, sûrement hybride entre remises de prix virtuelles et semi-festivités physiques. Quoi qu'il en soit, la cérémonie promet un show à ne pas rater.

 

Golden Globes 2021, cérémonie le 28 février.

 

Michaela Coel dans “I May Destroy You” © HBO

Liste des principales nominations

 

Meilleur drame 
The Father
Mank
Nomadland
Promising Young Woman
The Trial of the Chicago 7

 

Meilleure actrice dramatique
Viola Davis, Ma Rainey's Black Bottom
Andra Day, The United States vs. Billie Holiday
Vanessa Kirby, Pieces of a Woman
Frances McDormand, Nomadland
Carey Mulligan, Promising Young Woman

 

Meilleur acteur dramatique 
Riz Ahmed, Sound of Metal
Chadwick Boseman, Ma Rainey's Black Bottom
Anthony Hopkins, The Father
Gary Oldman, Mank
Tahar Rahim, The Mauritanian

 

Meilleure comédie 
Borat Subsequent Moviefilm
Hamilton
Music
Palm Springs
The Prom

 

Meilleure actrice dans une comédie
Maria Bakalova, Borat Subsequent Moviefilm
Kate Hudson, Music
Michelle Pfeiffer, French Exit
Rosamund Pike, I Care a Lot
Anya Taylor-Joy, Emma

 

Meilleur acteur dans une comédie
Sacha Baron Cohen, Borat Subsequent Moviefilm
James Corden, The Prom
Lin-Manuel Miranda, Hamilton
Dev Patel, The Personal History of David Copperfield
Andy Samberg, Palm Springs

 

Meilleur second rôle féminin
Glenn Close, Hillbilly Elegy
Olivia Colman, The Father
Jodie Foster, The Mauritanian
Amanda Seyfried, Mank
Helena Zengel, News of the World

 

Meilleur second rôle masculin
Sacha Baron Cohen, The Trial of the Chicago 7
Daniel Kaluuya, Judas and the Black Messiah
Jared Leto, The Little Things
Bill Murray, On the Rocks
Leslie Odom, Jr., One Night in Miami

 

Meilleur metteur en scène
Emerald Fennell, Promising Young Woman
David Fincher, Mank
Regina King, One Night in Miami
Aaron Sorkin, The Trial of the Chicago 7
Chloé Zhao, Nomadland

 

Meilleur scénario original
Emerald Fennell, Promising Young Woman
Jack Fincher, Mank
Aaron Sorkin, The Trial of the Chicago 7
Florian Zeller and Christopher Hampton, The Father
Chloé Zhao, Nomadland

 

Meilleur film d'animation
The Croods: A New Age
Onward
Over the Moon
Soul
Wolfwalkers

 

Meilleur film étranger
Drunk
La Llorona
The Life Ahead
Minari
Deux