Peut-on encore aimer en 2020 ? C’est la question que pose Porncrush, le nouveau court-métrage de Golden Moustache, —groupe de vidéastes installés sur Youtube. Si son titre laisse prédire une blague potache, à l’image des autres réalisations de la chaîne comme The Day The Earth Stopped Masturbated ou L’école du Porno, le récit est beaucoup plus subtil au demeurant et soulève de réelles questions sociétales. La complexité de rencontrer l’amour à l’ère de la prédominance des écrans et de la pornographie y est abordée de front, avec humour et surtout sans jugement moral.

 

Créée en 2012 par le groupe M6, la plateforme de vidéos humoristiques qui réunit 3,6 millions d’abonnés a connu son âge d’or avec ses sketchs La vie xexuelle des jeux vidéo ou On dit que tu t’enc…, gros succès sur Internet. Mais depuis quelque temps, le groupe excelle dans des formats plus longs et plus profonds, avec notamment un premier film sorti en 2015, Les Dissociés, réalisé par Rahaël Descraques, Julien Josselin et Vincent Tirel, les tout premiers vidéastes à l'initiative de la chaîne. 

 

Avec Porncrush, Golden Moustache poursuit sur sa lancée et livre un récit émouvant aux allures gentiment didactiques. Plus que la sexualité, c’est le thème de la tolérance qui constitue le cœur du court-métrage, en s’appuyant sur la relation fraternelle des deux personnages principaux. L’actrice Florence Fauquet, toute droite issue des Cours Florent et de la deuxième promotion de Kourtrajmé, –l’école de cinéma fondée par le cinéaste césarisé Ladj Ly en 2018–, s’illustre avec brio aux côtés des comédiens Axel Mandron et Anis Rhali. 

 

 

Porncrush, réalisé par Tom Evrard et écrit par Anis Rhali, le vendredi 27 mars sur la chaîne Youtube de Golden Moustache.