232


Commandez-le
Numéro
09 Hommage à Olivia Newton-John, actrice iconique de Grease, en trois scènes cultes

Hommage à Olivia Newton-John, actrice iconique de Grease, en trois scènes cultes

Cinéma

Le 8 août, l’actrice et chanteuse australo-britannique Olivia Newton-John est décédée des suites d’un cancer qu'elle combattait depuis trente ans. Chanteuse country et pop, elle est surtout connue pour son rôle iconique de Sandra Dee dans la comédie musicale Grease (1978), du réalisateur américain Randal Kleiser, aux côtés de John Travolta. Retour sur trois moments emblématiques de la comédie musicale qui a marqué l'histoire des teen movies américains.

© DR © DR
© DR

À Los Angeles, sur les pavés du Walk of Fame de Hollywood Boulevard, on retrouve, aux côtés des étoiles de célébrités telles que Marilyn Monroe ou Audrey Hepburn, le nom d’Olivia Newton-John gravé en lettrage doré. Née en 1948 à Cambridge, au Royaume-Uni, la chanteuse australo-britannique commence sa carrière dans la musique. Après des débuts remarqués dans l'émission de chant Sing Sing Sing en Australie, son titre I Honestly Love You (1974) est un énorme succès. La même année, elle est choisie pour représenter le Royaume-Uni à l’Eurovision, où elle interprète son single Long Live Love. Sa carrière musicale est par la suite ponctuée de succès, notamment en 1981 avec l'album Physical et son titre homonyme, qu’elle reprend d’ailleurs en tant qu’invitée lors de la première saison de la série Glee. Elle remporte quatre Grammy Awards sur l’entièreté de sa carrière, où elle oscille entre une image de jeune fille sage, incarnant les valeurs de l’Amérique, et un côté femme fatale, comme sur la couverture de son album aux accents groovy Totally Hot. Ce n’est pas sans rappeler son rôle de Sandra Dee, jeune fille policée qui tombe amoureuse d’un bad boy du nom de Danny Zuko, incarné par John Travolta, dans la comédie musicale Grease (1978), qui lui a valu une reconnaissance internationale. Retour sur trois scènes et chansons cultes de la comédie musicale qui révèlent l’étendue de son talent.

1. La scène du déjeuner : une référence du genre des coming out of age

 

Véritable peinture de la jeunesse adolescente des années 50, la comédie musicale Grease est une référence pour tous les teen movies actuels. On y retrouve tous ingrédients du genre : un lycée d’une petite ville des États-Unis, des bombers brodés de l’emblème du lycée, des rivalités de groupe, des bad boys populaires racontant leur aventures de l’été sur les gradins, des grosses voitures, un groupe de filles en plein commérages à l’heure du déjeuner… Dans cette scène culte du début du film, Sandra Dee, jouée par Olivia Newton-John, découvre pour la première fois son nouveau lycée de Rydell. Elle concentre tous les regards et raconte son idylle de l’été avec un garçon, au bord de la mer. Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que le populaire Danny Zuko, joué par John Travolta, est lui aussi scolarisé dans cet établissement. Duo avec John Travolta, le tube Summer nights est un décalage comique entre la manière dont Sandy la romantique et Danny le bad boy évoquent leur amour de vacances. Une scène culte délicieusement baignée dans les stéréotypes du lycée américain, et où la complicité du duo Olivia Newton-John et John Travolta crève l’écran.

2. La pyjama party entre filles : Olivia Newton-John en adolescente ingénue et pudique

 

Invitée à une pyjama party par le groupe des Pink Ladies – composé de l'insolente Rizzo, de l'attachante Frenchy et de la précieuse Marty –, l'Australienne Sandra Dee découvre un des rituels de l'adolescence aux États-Unis. Cette scène culte est encore une source d'inspiration pour les teen movies américains, du classique Mean Girls (2004) à la récente série-évènement Euphoria (2019). Dans une chambre au papier peint girly, face aux trois américaines effrontées qui se pomponnent, la jeune adolescente ingénue (Olivia Newton-John) dénote. Pendant qu'elle s'est enfermée seule et contrariée dans la salle de bain, Rizzo, jouée par l'actrice Stockard Shanning, enfile une perruque blonde et tourne en dérision son innocence avec le titre Look at me, I'm Sandra Dee. Un moment d'anthologie où l'Amérique sexy – incarnée par Rizzo – fait un pied de nez à son héritage puritain.

3. La scène finale : Olivia Newton-John métamorphosée en femme fatale


Dans cette scène finale iconique, Olivia Newton-John a troqué ses jupons longs et leur couleurs pastels pour un ensemble noir moulant, composé d'une veste en cuir, d'un justaucorps et d'un pantalon en latex. Cheveux laqués, rouge à lèvre carmin, cigarette à la bouche, elle apparaît nonchalante aux yeux de Danny. Une scène de relooking emblématique où elle défie John Travolta du regard, dont le contenu est encore aujourd'hui fréquemment repris dans les teenage movies. Selon l'actrice, le costume qu'elle avait choisi elle-même avait fait un effet similaire sur le plateau, le premier jour du tournage de la scène. Un rendu “Electrifiyng“ (“électrifiant”, en français), pour reprendre les mots prononcés par Danny dans la chanson finale, You're the one that I want.