Le premier est un musicien afro-américain raffiné et hautement éduqué, le second est un garde du corps rustre et raciste. Ces deux êtres, que tout oppose en apparence font finalement la paire dans Green Book, long-métrage de Peter Farrelly (Mary à tout prix) qui raffle le prix du public au Festival de Toronto. Inspiré d’une histoire vraie, le film retrace les aventures d’un virtuose, le pianiste classique Don Shirley, interprété par Mahershala Ali - Oscar du meilleur second rôle pour Moonlight – contraint d’engager un assistant-chauffeur ancien videur italo-américain incarné par par Viggo Mortensen (Le Seigneur des Anneaux, Captain Fantastic), pour l’épauler dans une tournée au sud des États-Unis. Car là-bas la ségrégation raciale est à son apogée.

 

Mal préparé pour affronter les préjugés et le racisme, Don Shirley s’est également armé du Negro Motorist Green Book, un guide destiné aux Afro-américains qui répertorie les hôtels et restaurants susceptibles de les accueillir. Dans ce road-movie à l’humour ciselé où le chemin compte davantage que l’arrivé, les personnages s’apprivoisent progressivement, se comprennent et abandonnent leurs préjugés sur le bas-côté. Un film qui aborde avec finesse les liens entre les classes sociales et les ethnies dans un pays encore sclérosé. Une pépite à la bande son impeccable qui révèle encore un peu plus l’étendue du talent de ces deux acteurs. On retrouvera d’ailleurs Mahershala Ali dans la troisième saison de True Detective (HBO).

 

 

Green book, de Peter Farrelly. Avec Mahershala Ali, Viggo Mortensen et Linda CardelliniEn salle le 16 janvier 2019.