Acteur américain à succès sans jamais avoir dû endosser l'étiquette du sex-symbol, toujours soigneusement à l'écart du tapis rouge, Joaquin Phoenix va toujours plus loin. Détenteur d'un portfolio éclectique de personnages qu'il ne cesse d'élargir, il se frotte à des rôles inattendus qui témoignent d'une qualité d'interprétation indiscutable. En pleine promotion du dernier film de Gus Van Sant, Don't Worry, He Won't Get Far on Foot, il est également à l'affiche du nouveau western de Jacques Audiard, Les frères Sisters (attendu pour le 19 septembre). L'acteur ne chôme pas, c'est le moins que l'on puisse dire : en effet, c'est aussi lui qui incarnera le Joker dans le prochain film de Todd Phillips (Borat, War Dogs). Centré sur l'histoire du pire ennemi de Batman, Joker s'inscrit dans la lignée des adaptations cinématographiques de l'univers de DC Comics, à l'instar de Justice League et Wonder Woman. Un film aussi noir qu'expérimental, autour d'un personnage vil bien connu du grand écran, passé à la postérité grâce aux interprétationssuccessives de grands acteurs tels que Heath Ledger, Jack Nicholson et Jared Leto.

 

Il y a trois ou quatre ans, j'ai appelé mon agent pour lui demander pourquoi [les producteurs] ne prenaient pas un [personnage de comicbook] pour en faire un film à plus petit budget qui soit une étude de personnage, et pourquoi pas sur un super-vilain ?” a confié Joaquin Phoenix. Je pensais que je ne pourrais pas interpréter le Joker, car il avait déjà été fait, j'essayais donc de trouver d'autres personnages, et [mon agent] a voulu organiser une rencontre avec les gens de Warner Bros ; j'ai dit que je ne pouvais pas aller à ce genre de rendez-vous... J'ai donc oublié [ce projet] jusqu'à ce que j'entende parler de cette idée [de film sur le Joker] qui m'a excitée, ce qui est le genre de sensation que je veux avoir avec un film sur un personnage de comics.

 

 

Joker sortira en salles le 9 octobre 2019.