9


Commandez-le
Numéro
15

Que vaut “L'Évènement”, le film français sur l'avortement qui a remporté le Lion d'or à la Mostra de Venise?

Cinéma

L’Évènement, de la cinéaste française Audrey Diwan, a été couronné, samedi 11 septembre, d’un Lion d’or à la 78e Mostra de Venise. Il transpose le roman autobiographique, déterminé, radical et engagé politiquement, d’Annie Ernaux en une odyssée intime, gore et saisissante.

1/4

Tension extrême, mutilation, cris étouffés… certaines scènes de L’Évènement sont si insoutenables qu’elles ont de quoi faire pâlir les plus grosses franchises de cinéma d’horreur. Mais cette œuvre intimiste, adaptée du roman éponyme d’Annie Ernaux (Gallimard, 2000) sur son avortement survenu en janvier 1964, ne se contente pas d’impressionner par sa brutalité. Le film de la cinéaste française Audrey Diwan séduit, en fait, pour ses contradictions. Il transpose le roman autobiographique, déterminé, radical et engagé politiquement, d’une figure de la littérature et de la sociologie française en une odyssée gore, saisissante et éblouissante.

 

Suivant, en caméra immersive et presque toujours en plan serré, les moindres faits et gestes d’Anne, une jeune étudiante en lettres, qui se bat contre l’embryon, puis le fœtus, qui grandit dans son ventre  – et, plus généralement, contre l’ensemble d’une société qui ostracise les femmes et les condamne si elles vont à l’encontre de la loi et de la doxa –, L’Évènement est en réalité une prise de position en faveur de l’avortement. Il puise dans un récit se déroulant au début des années 60 (la loi Veil légalisant l’IVG ne sera votée qu’en 1975) et le transfigure en un objet universel et contemporain, faisant plus que jamais écho à l’actualité. À voir Anamaria Vartolomei, la géniale (et jeune) actrice franco-roumaine qui incarne Annie Ernaux, lutter et mettre sa vie en danger pour gagner le droit de poursuivre ses études, il est impossible de ne pas penser aux femmes qui, à travers le globe, encore en 2021, doivent faire face au même combat. Au Texas – où une loi interdisant l'avortement après six semaines de grossesse a récemment été adoptée –ou ailleurs.

Mêlant séquences de lutte acharnée entre un corps et l’esprit qui l’habite – on pense alors à Titane, dernière Palme d’or du Festival de Cannes signée Julia Ducournau —, extrême violence verbale et atmosphère délétère, à une ambiance parfois tendre mais toujours dénuée d’insouciance, le dernier lauréat du Lion d’or, présente au monde une future grande cinéaste : Audrey Diwan, une Française de 41 ans, qui a signé le très manichéen Mais vous êtes fous en 2019 et co-scénarisé BAC Nord avec Cédric Jimenez (!). Avec ce deuxième film, elle s'invente en réalisatrice effrontée, exacerbant les caractéristiques du cinéma hexagonal – photo vieillie et scénario ultra bavard – pour mieux s’en détourner. Entre les Dardenne et David Cronenberg.

 

 

L’Évènement (2021) d'Audrey Diwan, Lion d'or de la 7!e Mostra de Venise. Prochainement en salle.