Le film Les Misérables s’achève par la citation de Victor Hugo :“Il n’y a pas de mauvaises herbes, ni de mauvais hommes, il n’y a que des mauvais jardiniers”. Cette phrase, c’est un peu le point de départ de l’école de cinéma fondée par Ladj Ly et le collectif Kourtrajmé en 2018. Située à Clichy Montfermeil, cette école a récemment ouvert de seconds locaux à Marseille, où les tournage de cinéma sont fréquents.

 

Sans limite d’âge ni conditions de diplôme, gratuite, l’école Kourtrajmé donne l’opportunité de se former aux métiers du cinéma à tous ceux qui n’en ont habituellement pas la chance. Alors que le projet initial visait à former des élèves réalisateurs et scénaristes, le collectif a décidé d’élargir son spectre d’étude en ouvrant en 2019 une section “Arts et Image”, dont la direction a été confiée au photographe et cinéaste JR. Cette année, c’est une nouvelle branche “Acteur” qui fait ses débuts dans l’école, avec, à sa tête, Ludivine Sagnier.

 

Cette nomination n’a rien d’une surprise. L’actrice des Bien-aimés (de Christophe Honoré, 2011), de La Vérité (de Hirokazu Kore-Eda, 2019) et star de la série The Young Pope (de Paolo Sorrentino, 2016) fait partie des figures phares du collectif Kourtrajmé aux côtés de Vincent Cassel, Mathieu Kassovitz, Romain Gavras ou encore Kim Chapiron, dont elle est la compagne. Dans un communiqué de presse, cette dernière a affirmé vouloir “cultiver une nouvelle génération d’acteurs qui viennent d’endroits où les gens ne sont pas suffisamment ou mal représentés dans les médias, dans la culture, alors qu’ils sont la sève du pays.”Une nouvelle réjouissante donc, pour tous ceux qui désirent rejoindre cette école prometteuse où les cours sont donnés par les cinéastes eux-mêmes. L’appel à candidatures pour recruter les nouveaux élèves aura lieu le 1er juillet sur le site de l’école.