231


Commandez-le
Numéro
17 Léa Seydoux rejoint un projet alléchant d'adaptation du roman érotique "Emmanuelle"

Léa Seydoux rejoint un projet alléchant d'adaptation du roman érotique "Emmanuelle"

Cinéma

Le roman érotique français le plus célèbre au monde va connaître une nouvelle adaptation cinématographique. Après le succès du film Emmanuelle avec Sylvia Kristel en 1974, c'est au tour d'Audrey Diwan, auréolée d'un Lion d'or à la Mostra de Venise pour L'Événement, d'adapter cet ouvrage, avec Léa Seydoux dans le rôle-titre. 

Alors qu'elle s'apprête à fouler le tapis rouge du Festival de Cannes, à l'affiche de deux films en compétition – Les crimes du futur de David Cronenberg et Un beau matin de Mia Hansen-Løve –, Léa Seydoux se prépare à interpréter Emmanuelle, la célèbre héroïne du roman du même nom, paru en 1967. Publié sous le nom de plume d'Emmanuelle Arsan, Emmanuelle est l'un des romans érotiques modernes les plus célèbres de France, aux côtés d'Histoire d'O, de Dominique Aury. C'est l'histoire d'une jeune femme qui se lance dans une série d'aventures sexuelles avec plusieurs hommes et femmes sur fond de vie d'expatriée à Bangkok. Suscitant un scandale à sa publication mais une fascination immédiate, le roman s'est vu adapté de nombreuses fois, que ce soit au cinéma par Just Jaeckin en 1974, mais aussi à la télévision par Alain Siritzky dans les années 80 et 90. 

 

La réalisatrice Audrey Diwan signe à nouveau une adaptation de roman, elle qui a réalisé en 2019 L'Événement, tiré de l'ouvrage d'Annie Ernaux, film choc qui retrace le parcours du combattant des femmes qui voulaient avorter avant la légalisation de l'IVG en 1975. C'est une nouvelle fois une oeuvre écrite par une femme que la réalisatrice a décidé de porter à l'écran, accompagnée dans l'adaptation du scénario de la réalisatrice française Rebecca Zlotowski. Si en 1974, le film avec Sylvia Kristel était en français, c'est une Emmanuelle en anglais qui devrait voir le jour. 

 

L'influence du film Emmanuelle n'est plus à prouver et son impact dans la pop-culture témoigne de la modernité du long-métrage arrivé récemment dans le catalogue Netflix. Une femme qui exprime son désir, l'assume et surtout le vit comme elle l'entend : un sacré choc pour la société des années 70. Malgré l'ouverture d'esprit à l'oeuvre au moment de la sortie du film –  l'année 1974 est celle du remboursement de la pilule par la Sécurité sociale, et la promulgation de la loi Veil sur le droit à l’avortement date de janvier 1975 – Emmanuelle de Just Jaeckin porte encore les traces du male-gaze et les influences d'une société patriarcale qui empêche les femmes de disposer de leur corps comme elles l'entendent. Espérons que l'adaptation d'Audrey Diwan offre enfin à l'héroïne Emmanuelle toute la liberté qu'elle mérite. 

 

L'adaptation d'Emmanuelle n'a pas encore de date de sortie.