227


Commandez-le
Numéro
24

Paolo Sorrentino raconte sa jeunesse avec Diego Maradona dans son prochain film

Cinéma

Quelques jours avant de diffuser en avant-première à la Mostra de Venise son nouveau film, La Main de Dieu, Paolo Sorrentino en dévoile le caractère autobiographique dans une première bande-annonce. Sur les traces de son enfance napolitaine, le réalisateur oscarisé y racontera du point de vue d'un adolescent l'arrivée de Diego Maradona dans le club local du SSC Napoli.

Le 25 novembre 2020, Maradona s’éteint. Sur son compte Instagram, un cliché du footballeur légendaire à l’appui, le réalisateur napolitain Paolo Sorrentino s’épanche : “Merci mon Dieu pour le football, la liberté, le divertissement et ma jeunesse.” Mais quel mystérieux lien unit le sportif argentin et la jeunesse du cinéaste, oscarisé en 2014 pour son film La Grande Bellezza ? Son prochain long-métrage, La Main de Dieu, diffusé le 2 septembre en avant première à la 78e Mostra de Venise, sera l’occasion de le découvrir. En grande partie autobiographique, cette œuvre se plonge dans les années 80 pour suivre la vie de Fabietto Schisa, un jeune Napolitain dont la vie va être bouleversé par le transfert de Diego Maradona dans le petit club local de la SSC Napoli. En effet, après une série de frasques à Barcelone – sur le terrain et en dehors –, la star du football rejoint une équipe plus modeste en 1984, qui dépense tout de même 9 millions de dollars pour sa venue. L'acteur Filippo Scotti, ressemblant étrangement à Paolo Sorrentino plus jeune, incarnera le rôle de l'adolescent tandis que le comédien fétiche du cinéaste Toni Servillo,  tête d'affiche de Silvio et les autres (2018), fait aussi partie du casting.

 

Des personnages pittoresques aussi tristes que grandiloquents, des plans proches de la perfection, le thème du temps qui passe... À première vue, les images de La Main de Dieu laissent Paolo Sorrentino fidèle à lui-même. La Grande Bellezza, longue fresque esthétisante de 2h52 suivant les tribulations d'une bourgeoisie romaine vieillissante et décadente, empruntait déjà ces motifs. Cette fois-ci, le réalisateur s'arrête sur les temps troubles de la jeunesse. “Quand on est enfant, l'avenir peut sembler bien sombre. Oscillant entre joie et tristesse, nous pouvons parfois nous sentir inadéquats”, écrit Paolo Sorrentino en légende de l’affiche de son prochain film sur son compte Instagram. Outre le fait que La Main de Dieu parle de cet âge, peu d'informations ont été dévoilées concernant l'intrigue du film. L'annonce de sa diffusion exclusive sur Netflix est cependant surprenante, privant les spectateurs de l'expérience du grand écran et les cinéastes de sa distribution. Pourtant, ce n'est pas la première fois que le réalisateur concentre ses efforts pour les plateformes de streaming. L'année dernière il était l'auteur de The New Pope, une série de 9 épisodes diffusée sur HBO et Canal+, dans laquelle apparaissait un brillant binôme composé de Jude Law et John Malkovich. 

 

 

La Main de Dieu, de Paolo Sorrentino, bientôt disponible sur Netflix.