Ce n’est un secret pour personne, Nicolas Winding Refn est un grand amateur d’hémoglobine et de plans nocturnes. Au cinéma en tout cas. Rien d’étonnant à ce que le réalisateur danois à qui l’on doit Valhalla Rising, sorte de performance artistique sur fond de lutte viking, le drame poisseux Bleeder ou encore Drive cherche depuis quelques années à adapter le Maniac Cop de William Lustig. Ce slasher de 1988, intitulé Le flic de l’enfer au Québec, a connu deux suites qui n’ont jamais éclipsé l’œuvre d’origine. Le synopsis est relativement simple : à New York, un type défiguré, en uniforme de policier, erre dans les rues et massacre par-ci par-là à coups de matraque-épée…

 

Cette satire sociale glauque moque en réalité l’institution policière et les dérives des forces de coercition américaines. Le croquemitaine sanguinaire n’est autre que Matt Cordell, un officier new-yorkais accusé de corruption, incarcéré puis assassiné en prison, qui revient d’entre les morts comme si de rien n’était. Pour son adaptation, Nicolas Winding Refn souhaite délocaliser le récit à Los Angeles, et son projet prendra vraisemblablement la forme d’une série produite par HBO (Game of Thrones) et distribuée par Canal+, comme l’annonce le site Deadline. Cela fait quelques années que l’idée trottait dans sa tête et un scénario a même déjà été rédigé en 2015 pour finalement moisir au fond d’un tiroir, jugé beaucoup trop faible. Récemment, le Danois a frappé fort avec son Too Old to Die Young, une série à l’esthétique somptueuse menée par l’acteur Miles Teller (Whiplash, Divergente), qui n’a malheureusement pas enchanté la critique. Première production de byNWR Originals, ce remake de Maniac Cop sera, selon les dires de Refn : “une odyssée d'horreur sans fioritures et pleine d’action”.