03 Juillet

Martin Scorsese en trois collaborations mythiques

 

Le prochain projet du réalisateur Martin Scorsese et de l’acteur Leonardo DiCaprio, “Killers of the Flower Moon”, a enfin trouvé son producteur et signera la sixième collaboration entre les deux hommes. “The Irishman”, avec Robert De Niro et Harvey Keitel, sortira quant à lui sur Netflix le 29 novembre 2019. L’occasion de revenir sur les acteurs fétiches incontournables de Martin Scorsese.

Par Juliette Cardinale

Il y a des amitiés qui marquent le cinéma. Quentin Tarantino et Samuel L. Jackson, Tim Burton et Johnny Depp, Wes Anderson et Bill Murray… Pour sa part, Martin Scorsese a souvent filmé Robert De Niro, Leonardo DiCaprio et Harvey Keitel. Et les prochains projets du réalisateur italo-américain ne dérogent pas à la règle. Annoncé depuis 2017, Killers of the Flower Moon était au point mort pour des raisons de production. Grâce à la société Paramount, cette adaptation du livre éponyme de David Grann, avec Leonardo DiCaprio, devrait entrer en production rapidement. Les amateurs des films de Martin Scorsese pourront cependant regarder The Irishman sur Netflix avant de découvrir Killers of the Flower Moon. Disponible sur la plateforme de streaming à partir du 29 novembre 2019, The Irishman nous plonge (encore) dans l’univers de la mafia, si cher à Martin Scorsese. On y verra Robert De Niro et Harvey Keitel aux côtés d’Al Pacino et Joe Pesci.

Harvey Keitel dans “Mean Streets” (1973)

Harvey Keitel

 

Harvey Keitel et Martin Scorsese débutent leur carrière ensemble, en 1967. Who's That Knocking at My Door est le premier film réalisé par le cinéaste et le deuxième dans lequel Harvey Keitel détient un rôle, son apparition dans Reflets dans un œil d’or (1967) de John Huston n’a même pas été créditée… Who's That Knocking at My Door explore le rapport de personnages à la culpabilité, la religion en filigrane. D’autant que dans Mean Streets (1973), Harvey Keitel interprète un gangster profondément religieux, déterminé à sauver son ami incarné par Robert De Niro. Après avoir été choisis pour camper Charlie et Johnny Boy, les deux acteurs fétiches de Martin Scorsese (rapidement devenus amis) souhaitent échanger leurs rôles, le réalisateur refuse. 

 

Trois ans plus tard, le trio gagnant Harvey Keitel, Robert De Niro et Martin Scorsese se retrouve dans le cultissime Taxi Driver en 1976. Harvey Keitel est alors “Sport”, l’antagoniste principal de ce film qui a remporté la Palme d’or au Festival de Cannes en 1976. Il improvise l’une des deux seules scènes du film à ne pas être centrée sur le personnage de Robert De Niro, lorsqu’il danse avec la jeune Jodie Foster.“Méchant” favori des films de Scorsese, Harvey Keitel se retrouve cantonné aux rôles de voyou pendant une bonne partie de sa carrière. Malgré une filmographie très remplie pendant trente ans, Harvey Keitel ne retrouve pas la caméra de Martin Scorsese entre le très controversé La dernière tentation du Christ (1988) et le fameux The Irishman, prochainement sur Netflix. Martin Scorsese n’est pas le seul réalisateur à diriger Harvey Keitel dans son premier film. À l’image de Who's That Knocking at My Door, l’acteur américain n’hésite pas à jouer au cours de sa carrière dans les premiers films de réalisateurs qui deviendront grands par la suite, comme Reservoir Dogs (1992) de Quentin Tarantino (qu’il co-produit) ou encore Les Duellistes (1977) de Ridley Scott.

 

Who’s That Knocking at My Door (1967)

Mean Streets (1973)

Alice n’est plus ici (1974)

Taxi Driver (1976)

La Dernière Tentation du Christ (1988)

The Irishman (2019)

Robert De Niro dans “Taxi Driver” (1976)

Robert De Niro

 

Entre 1973 et 1995, Robert De Niro participe à huit longs-métrages de Martin Scorsese. Cette collaboration aide à établir Robert De Niro comme l’un des plus grands acteurs de films de gangsters. Bien qu’ils aient grandis à quelques pâtés de maison l’un de l’autre, Robert De Niro et Martin Scorsese se croisent mais ne se rencontrent qu’en 1972, grâce à l’intervention du réalisateur Brian De Palma. Robert De Niro a tourné pour l’Américain dans The Wedding Party, filmé en 1963 (mais sorti en 1969) et Greetings, sorti en 1968. Mean Streets (1973) marque la première collaboration de De Niro et Scorsese.

 

Robert De Niro accepte le rôle principal de Taxi Driver avant d’avoir remporté l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Le Parrain II de Francis Ford Coppola. Il décide cependant d’honorer son contrat et ne demande pas d’augmentation (ce que craignaient les producteurs) afin que le film puisse être produit. Très investi dans la préparation de ses rôles, Robert De Niro devient chauffeur de taxi pendant un mois à New York. On retrouve l’une des scènes les plus célèbres du cinéma dans ce long-métrage, le fameux : “You talkin’ to me?”. Une scène totalement improvisée, Martin Scorsese avait simplement donné comme indication à l’acteur “il regarde dans le miroir” mais, installé sous la caméra, le réalisateur encourage Robert De Niro à poursuivre ce “dialogue” avec son reflet. À nouveau, Robert De Niro ne recule devant rien pour préparer un rôle et gagne plus de 25 kilos pour Raging Bull (1980), un record à l’époque. Ce film lui vaut l’Oscar du meilleur acteur. Outre le court-métrage The Audition en 2015, Robert De Niro ne joue pas sous la direction de Martin Scorsese en plus de 20 ans. Cette année, The Irishman marque les retrouvailles des deux compères… Preuve de la richesse de cette amitié artistique, Raging bull, Mean Streets, Taxi Driver et Les Affranchis sont tous les quatre inscrits au National Film Registry, la liste des films conservés à la Bibliothèque du Congrès des États-Unis car ils présentent une “importance culturelle, historique ou esthétique” (et ont au moins 10 ans).

 

Mean Streets (1973) 

Taxi Driver (1976)

New York New York (1977)

Raging Bull (1980)

La Valse des pantins (1983

Les Affranchis (1990)

Les Nerfs à vif (1991)

Casino (1995)

The Audition (2015)

The Irishman (2019)

Leonardo DiCaprio dans “Les Infiltrés” (2006)

Leonardo DiCaprio

 

À tout juste 19 ans, Leonardo DiCaprio se retrouve face à Robert De Niro dans Blessures secrètes (1993) de Michael Caton-Jones. Cette expérience lui apportera bien plus que l’opportunité de jouer aux côtés de l’un de ses acteurs favoris. Robert De Niro attire alors l’attention de Martin Scorsese sur Leonardo DiCaprio. Le conseil ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd et, dès 2002, Leonardo DiCaprio est à l’affiche de Gangs of New York face à Daniel Day-Lewis. Marqué dans sa jeunesse par les films de Martin Scorsese, Leonardo DiCaprio a désigné le partenariat cinématographique de Scorsese et De Niro comme “le plus grand de l’époque et peut être de tous les temps”. À partir des années 2000, c’est à son tour d’être l’acteur fétiche de Martin Scorsese. Cette amitié le mène à jouer dans les Infiltrés face à Jack Nicholson, un autre des acteurs qu’il admire et décrit comme celui qui a eu le plus de “moments mémorables au cinéma”. En 2013, Leonardo DiCaprio est l’acteur principal et l’un des producteurs du Loup de Wall Street, qui devient le plus gros succès commercial de Martin Scorsese. 

 

Lorsqu’il reçoit l’Oscar du meilleur acteur en 2016 pour son rôle dans The Revenant d’Alejandro González Iñárritu, Leonardo DiCaprio tient à remercier Martin Scorsese pour lui avoir “tant appris sur l'art cinématographique”. Enfin, Leonardo DiCaprio retrouve Robert De Niro dans le court métrage The Audition, pour la première fois réunis sous la direction de Martin Scorsese. Les deux acteurs jouent leurs propres rôles, en compétition pour le rôle principal d’un film de Martin Scorsese. Killers of the Flower Moon sera donc la sixième collaboration sur grand écran de l’interprète de Howard Hughes et son mentor.

 

Gangs of New York 2002

Aviator 2004

Les Infiltrés en 2006 

Shutter Island (2010)

Le Loup de Wall Street (2013)

The Audition (2015)

Killers of the Flower Moon (à venir)

 

Joe Pesci, Harry Northup ou les parents du réalisateur, Catherine et Charles Scorsese, sont d’autres visages très présents dans le cinéma de Martin Scorsese. Harvey Keitel, Robert De Niro et Leonardo DiCaprio restent tout de même les acteurs fétiches du réalisateur italo-américain. De ces trois amitiés cinématographiques est née une fresque des communautés mafieuses et gangsters des États-Unis.

 

 

NuméroNews