10 Septembre

Ce qu'il faut retenir de la 75e édition de la Mostra de Venise

 

Du 29 août au 8 septembre, le palais du cinéma de l'île du Lido a accueilli la 75e édition de la Mostra de Venise. Au total, 20 réalisateurs internationaux ont concouru pour tenter de décrocher le précieux Lion d'or. Le grand gagnant de cette compétition : le Mexicain Alfonso Cuarón pour son film “Roma” et la plate-forme de streaming Netflix.

Par Antoine Ruiz

Alfonso Cuarón, le grand lauréat :

 

Considéré comme l'un des cinéastes mexicains les plus talentueux de sa génération, Alfonso Cuarón est le grand lauréat cette 75e édition de la Mostra de Venise. C'est avec son nouveau long-métrage, Roma, que le réalisateur décroche l’emblématique Lion d’or, succédant à son illustre compatriote Guillermo Del Toro – président du jury cette année, – qui avait remporté ce même trophée l'an passé pour son éminent The Shape of Water. Il remporte ainsi sa troisième récompense au festival vénitien, à la suite de Et ta mère aussi ! (Prix du Scénario en 2001) et Les Fils de l'homme (Prix de la Lanterne magique en 2006). Poignant et plus ou moins autobiographique, son opus s'inspire en partie de son enfance et fait la chronique d'une période tumultueuse que traverse une famille mexicaine de classe moyenne, dans le quartier Colonia Roma à Mexico, au début des années 1970.

 

Après des études de philosophie et de cinéma, Alfonso Cuarón s'est hasardé dans la réalisation à destination du petit écran (notamment avec la série mexicaine à suspense La Hora Marcada) avant d'attirer l'attention des producteurs hollywoodiens et de débarquer chez le mastodonte américain de l'industrie cinématographique. Célèbre pour ses films comme Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban ou Les Fils de l'homme, le cinéaste porte un regard humaniste sur ses personnages – souvent traumatisés – et se distingue grâce à précision technique et à son l'esthétique saillante, qui écrase souvent la narration. À travers une myriade de genres (comédie, aventure, drame, science-fiction…), il évolue et préserve son authenticité, ce qui lui vaut une ovation internationale avec son film catastrophe, Gravity, avec George Clooney et Sandra Bullock. Avec ce film, il décroche le Golden Globe du meilleur réalisateur et non moins de sept Oscars.

Bande-annonce de “Roma” d'Alfonso Cuarón.

La première victoire de Netflix

 

Sortant en 2019 exclusivement sur Netflix et non en salles, le film Roma d'Alfonso Cuarón relance ainsi le débat sur la place des acteurs de la SVOD (VOD par abonnement) dans le cinéma contemporain. Pour la première fois, un film distribué par le géant américain du streaming obtient le galon suprême de l’un des trois festivals majeurs de cinéma. Deux autres longs-métrages distribués par la plateforme de vidéo à la demande étaient également en lisse lors de cette 75e édition du Mostra de Venise : 22 July, de Paul Greengrass, ainsi que The Ballad of Buster Scruggs des frères Coen, qui remportent d'ailleurs le prix du meilleur scénario.

 

 

Le western mis à l'honneur :

 

Trois ans après avoir reçu la Palme d’or à Cannes pour Dheepan, Jacques Audiard signe Les Frères Sisters, un western entièrement tourné en langue anglaise. Une grande première pour le réalisateur français, qui se paye un casting cinq étoiles : Joaquin Phoenix, John C. Reilly, ou encore Jake Gyllenhaal. Lauréat du Lion d'argent de la meilleure mise en scène, le film suit l’épopée équestre de deux frères au milieu des grands espaces. Au cours de cette traque, la relation fraternelle va être mise à l’épreuve, entre criminalité et repentance. Une véritable réflexion sur la violence à laquelle s’ajoutent les dialogues parfois comiques des deux protagonistes à la verve cynique. Adapté du roman éponyme du canadien Patrick de Witt paru en 2011, Les Frères Sisters rappelle l’affection du réalisateur d’Un Prophète et de De Rouille et d’Os pour les personnages ambivalents. Sa sortie en salles est prévue pour le 19 septembre.

Bande-annonce de “Les Frères Sisters” de Jacques Audiard.

Initialement une mini-série façon western à sketches de six épisodes, The Ballad of Buster Scruggs est transformée en long-métrage par Joel et Ethan Coen. Reprenant le même scénario que l'œuvre télévisuelle, les deux frères prodiges du cinéma décomposent leur chef-d'œuvre en une anthologie de six récits distincts. The Ballad of Buster Scruggs, le premier chapitre, narre les aventures d'un cowboy chanteur. Near Algodones met en scène un braqueur de banques vagabond. Meal Tickets retrace le périple d'un acteur et de son impresario avec leur spectacle itinérant. All Gold Canyon raconte le désenchantement d'un prospecteur à la suite de sa trouvaille en or. The Gal Who Got Rattled conte le voyage de deux pisteurs et d'une femme à bord d'un train parcourant l'Oregon. Pour conclure, The Mortal Remains se concentre sur cinq passagers à bord d'une diligence à la destination inconnue. Au casting, on retrouve Tim Blake Nelson (vu dans O'Brother des frère Coen), James Franco, Zoe Kazan (The Deuce, The Big Sick), Liam Neeson (Batman Begins, Taken, La Liste de Schindler) ou encore Tom Waits (Dracula). Le film sera disponible sur Netflix avant la fin de l'année.

Bande-annonce de “The Ballad of Buster Scruggs”

Palmarès :

 

Lion d’or : Roma du réalisateur mexicain Alfonso Cuarón

Grand Prix du jury : The Favourite du cinéaste grec Yorgos Lanthimos

Lion d'Argent de la meilleure mise en scène : Jacques Audiard pour Les Frères Sisters

Prix du meilleur scénario : Les Américains Joel et Ethan Coen pour The Ballad of Buster Scruggs

Prix spécial du jury : The Nightingale de l'Australienne Jennifer Kent

Prix de la meilleure interprète féminine : l'actrice britannique Olivia Coleman dans The Favourite

Prix du meilleur interprète masculin : l'acteur américain Willem Dafoe dans At Eternity's Gate

Prix du meilleur espoir : l'Australien Baykali Ganambarr dans Nightingale

Lion d'Or pour l'ensemble de leur carrière à l'actrice britannique Vanessa Redgrave et au réalisateur canadien David Cronenberg

 

 

Jury :

 

Guillermo Del Toro (président du jury) : réalisateur, scénariste et producteur mexicain

Sylvia Chang : actrice, scénariste, chanteuse, productrice et réalisatrice taïwanaise

Trine Dyrholm : actrice, chanteuse et compositrice danoise

Nicole Garcia : actrice, réalisatrice et scénariste française

Paolo Genovese : réalisateur et scénariste italienne

Malgorzata Szumowska : réalisatrice, scénariste et productrice polonaise

Taika Waititi : réalisateur, scénariste et acteur néo-zélandais

Christoph Waltz : acteur autrichien

Naomi Watts : actrice britannique

 

 

Sélection officielle :

 

First Man de Damien Chazelle
Double Vies d'Olivier Assayas
Les Frères Sisters de Jacques Audiard
Vox Lux de Brady Corbet
The Ballad of Buster Scruggs des frères Joel et Ethan Coen
Roma d'Alfonso Cuarón
22 July de Paul Greengrass
Suspiria de Luca Guadagnino
Werk ohne Autor de Florian Henckel von Donnersmarck
The Nightingale de Jennifer Kent
The Favourite de Yórgos Lánthimos
Peterloo de Mike Leigh
Capri-Revolution de Mario Martone
What You Gonna Do When The World's On Fire? de Roberto Minervini
Sunset de László Nemes
Frères Ennemis de David Oelhoffen
Nuestro Tiempo de Carlos Reygadas
At Eternity's Gate de Julian Schnabel
Acusada de Gonzalo Tobal
Killing de Shinya Tsukamoto

NuméroNews