Paris, les attentats, et un modique budget. Telle pourrait être l’équation idoine de la dernière production Netflix, vilain petit canard d’Hollywood. Paris est à nous est le premier long-métrage français produit et réalisé grâce au financement participatif, en ligne dès le 22 février. Intitulé dans un premier temps Paris est une fête, référence évidente au livre posthume d’Hemingway, un symbole de résistance en rupture de stock après les tragiques attentats du Bataclan, ce projet hybride mêlant réalité et fiction est avant tout l’idée d’un groupe d’amis, initiateurs d’une œuvre indépendante. 

 

"Au lieu de reproduire la réalité, on a essayé de complètement l'intégrer", explique Noémie Schmidt, l’actrice principale dont on suivra la vie sentimentale tumultueuse dans une capitale minée par les tensions sociales et la multiplications d’actes terroristes. Si les acteurs Grégoire Isvarine (Les hommes du feu), Marie Mottet, Lou Castel et la réalisatrice Élisabeth Voegle ont pu relever le défi sans passer par une grosse société de production, c’est grâce aux 91 500 euros récoltés auprès des généreux donateurs passés par la plateforme Kickstarter. L'équipe s'est donc immiscée au cœur des nombreux événements qui ont meurtri la capitale entre 2014 et 2017 – des manifestations socio-politiques aux rassemblements pour la paix – sans chercher à contrôler les interactions avec la caméra. Le rendu final est aussi réel que spontané. Séduit par cette idée, le géant du streaming a annoncé vouloir distribuer le film en septembre 2018.

 

En France, Polisse, de Maïwenn, Les Infidèles, ou encore le premier film d’Audrey Dana, Sous les jupes des filles, ont également fait appel à la générosité des internautes. Concernant Paris est à nous, un synopsis présente d’ailleurs l’intrigue imaginée par ce collectif d’affranchis : Anna rate le vol qu'elle aurait dû prendre pour retrouver Greg à Barcelone. L'avion s'écrase. Prise dans le vertige d'une mort évitée de peu, elle s'éloigne de la réalité et du présent. Alors que son couple se désagrège, Paris devient le miroir de sa détresse.

 

 

Paris est à nous, disponible sur Netflix dès le 22 février.