10


Commandez-le
Numéro
12 Star d'un film indépendant qui ressort en salle, Nan Goldin expose ses photographies à Paris

Star d'un film indépendant qui ressort en salle, Nan Goldin expose ses photographies à Paris

Cinéma

Variety, le chef d'œuvre de Bette Gordon, pionnière du cinéma américain indépendant des années 80, sort en salle en France, le 1er juin. À l'occasion de la réédition de ce film qui a déclenché la controverse à sa sortie en 1984, les photographies du tournage de Nan Goldin, célèbre photographe américaine qui prête ses traits au personnage qui porte son nom, sont exposées à la Galerie-Boutique du Paris Cinéma Club à partir du 3 juin.

New York, 1983. Christine cherche désespérément du travail et finit par se faire engager comme ouvreuse dans un cinéma porno de Times Square. Elle devient peu à peu obsédée par les sons et les images des films qui l’entourent. Puis, fascinée par un des spectateurs, un homme d’affaires du nom de Louie, Christine commence à le suivre... À sa sortie, le film a déchaîné les passions, entraînant d'interminables débats sur les liens qu'entretiennent le féminisme et la pornographie. Adulé ou détesté, Variety explore le désir féminin sous toutes ses coutures et crée le scandale : le personnage de Christine se fait voyeuse et inverse le schéma patriarcal de la femme-objet. 

 

Rien d'étonnant alors à ce que Nan Goldin, photographe connue pour se mettre en scène, elle et ses désirs, dans ses photographies aux airs de journal intime – qui expose actuellement à la Maison Européenne de la Photographie – se soit associée au projet. Les deux artistes se sont rencontrées au Tin Pan Alley, un bar de Time's Square qui accueillait toutes sortes d'individus, des proxénètes aux artistes de scène. Bette Gordon propose alors à Nan Goldin et à Vivienne Dick, réalisatrice américaine de films en 8 mm, de jouer dans son film. Elle demande alors à Nan Goldin de devenir la photographe de plateau, elle était donc à la fois dans le film en tant qu’actrice mais aussi comme collaboratrice essentielle. Les photos et le film sont alors intrinsèquement liés et le travail de Nan Goldin vient sublimer l'oeuvre de la réalisatrice. L'actrice principale Sandy McLeod devient un personnage de la photographe, qu'elle parvient à capturer avec pudeur dans toute son intimité, comme elle a si bien réussir à le faire dans sa série mythique The Ballad of Sexual Dependency (1979-1986). 

 

Alors que ce film sensible et dérangeant, à l'esthétique très colorée et hallucinée, ressort en salle en France le 1er juin, les clichés du tournage de Nan Goldin s'exposent pour la première fois à la Galerie-Boutique du Paris Cinéma Club à partir du 3 juin. Ses clichés révèlent les coulisses du tournage et permettent au spectateur d'apercevoir la réalisatrice et les actrices sous un angle différent. Durant l’une des prises sur le tournage, Nan Goldin a photographié Vivienne Dick qui porte une robe verte. Cette image, qu’elle a prise pendant qu’elles jouaient, est devenue l’une de ses plus célèbres photographies : Vivienne in Green dress. L'occasion de redécouvrir le travail de ces deux artistes engagées et chantres de la liberté sexuelle féminine. 

 

Variety, (1984), Bette Gordon, en salle le 1er juin 2022. Exposition à la Galerie-Boutique du Paris Cinéma Club à partir du 3 juin.