47


Commandez-le
Numéro
02 L'industrie pornographique et ses excès mis à nu dans le film “Pleasure”

L'industrie pornographique et ses excès mis à nu dans le film “Pleasure”

Cinéma

Adapté d'une première version au format court – récompensée en 2013 du prix Canal + du court métrage –, le film Pleasure de la cinéaste suédoise Ninja Thyberg suit le parcours à Los Angeles d'une pornstar en devenir, à travers son ambition mais aussi ses désillusions dans une industrie minée par la concurrence et les excès. Un aperçu du film est à découvrir dans une première bande-annonce, avant sa sortie en salle le 20 octobre prochain.

Depuis l’arrivée d’internet, les conditions de travail des acteurs pornographiques ont connu des bouleversements lourds de conséquences. Obligés d’être présents en permanence sur les réseaux sociaux, ceux-ci ont vu les frontières entre leur vie intime et publique progressivement se dissoudre, au point que le cyberharcèlement finit par détruire psychologiquement certains d’entre eux. Par ailleurs, devenant de plus en plus hardcore face à une concurrence massive, le cinéma pour adulte contemporain contraint les actrices à accepter des performances extrêmes sous peine de freiner leur ascension. Dans son premier long-métrage intitulé Pleasure, la jeune réalisatrice suédoise Ninja Thyberg explore précisément ces nouvelles formes de starisation dans le divertissement porno et les dangers de ses excès contemporains. Elle y dresse le portrait d'une jeune femme de 20 ans, incarnée par Sofia Kappel, qui débarque de Suède pour tenter sa chance sur les plateaux de Los Angeles : Bella Cherry, comme elle se fait surnommer, arrive pleine d’ambition avant se heurter aux premiers abus du milieu. 

 

Si le documentaire Rocco (2016) consacré à l'acteur porno star Rocco Siffredi, évoquait déjà l’actuel engouement pour les scènes violentes dans le X, le long-métrage de Ninja Thyberg aborde ce phénomène d’un point de vue féminin avec les concessions que cela engage pour l'actrice et son corps. Adaptation d’un premier court-métrage éponyme, lauréat du prix Canal + du court métrage en 2013, Pleasure a déjà rencontré l'adhésion de la critique : sélectionné à la dernière édition du festival du film Sundance, le film sortira en salle le 20 octobre prochain.

 

 

Pleasure de Ninja Thyberg (2021), en salle le 20 octobre.