225


Commandez-le
Numéro
26

De “Blade Runner” à “1917”, qui est Roger Deakins, directeur photo de légende ?

Cinéma

À l’origine de la photographie spectaculaire des films Blade Runner 2049 et 1917, pour lesquels il remporte l’Oscar de la meilleure photographie, Roger Deakins est devenu l’un des chefs opérateurs incontournables du cinéma. Directeur de la photographie iconique, ce technicien de 71 ans, connu pour son caractère affirmé et ses méthodes de tournage révolutionnaires, a participé à la réalisation des plus grands films de l’histoire. Retour sur la carrière de ce magicien de l’image.

Roger Deakins et l’acteur George McKay lors du tournage de “1917”. © François Duhamel

Fidèle collaborateur des plus grands cinéastes

 

Né à Torquay dans le comté du Devon en 1949 et diplômé de la réputée National Film School – située près des célèbres Studios Pinewood en Angleterre, Roger Deakins est devenu l’un des techniciens les plus prisés de Hollywood. Martin Scorsese, Ron Howard, Alex Cox… nombreux sont les cinéastes de renom avec lesquels il collabore étroitement. Au début des années 90, ses méthodes attirent un duo de réalisateurs débutants : Joel et Ethan Coen. Ensemble, ils connaîtront leur premier succès critique, Barton Fink (1991) qui lancera une longue collaboration s’entendant sur deux décennies en nous offrant Fargo (1996), The Big Lebowski (1998) ou encore Ladykillers (2004). Les frères Coen ne sont pas les seuls cinéastes à bénéficier d’une fructueuse association avec le chef opérateur. C’est avec le réalisateur canadien Denis Villeneuve et le Britannique Sam Mendes qu’il s’épanouit dernièrement. En analysant son travail sur sa quatrième collaboration avec Sam Mendes, 1917, incroyable film de guerre tourné en un long plan-séquence, Roger Deakins rélève : “Les films d’aujourd'hui se concentrent davantage sur l’esthétique que sur l’histoire et ce qu’ils essaient de dire. Je trouve que c’est assez décevant et déprimant.” Un paradoxe qu’il tente de ne pas reproduire à son tour.

 

 

35 ans de carrière, 15 nominations, 13 défaites

 

Avant d’obtenir l’Oscar de la meilleure photographie en 2018 pour son travail dans Blade Runner 2049, Roger Deakins a été nommé treize fois auparavant dans cette catégorie. En trente-cinq ans de carrière, il détient l’un des records de nomination sans victoires aux Oscars aux côtés de l’ingénieur du son Kevin O’Connell, qui a remporté l’Oscar du meilleur mixage son en 2017 après vingt nominations. Entre 1995 et 2017, les nominations de Roger Deakins ont inclus des joyaux du cinéma tels que Les Évadés (1995), Fargo, L’homme qui n’était pas là (2001), Prisoners (2013) ou encore Skyfall (2012). Le chef opérateur compte aussi à son actif une double nomination pour No Country for Old Men (2007) des frères Coen et L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (2007) d’Andrew Dominik, confirmant son statut de légende vivante du cinéma. L’ovation que reçoit Roger Deakins en se rendant sur scène – stupéfait – pour accepter son Oscar en 2018 s’est renouvelée en 2020 lorsqu’il remporte la précieuse statuette pour la deuxième fois, suite à son travail dans 1917.

 

 

Les films aujourd'hui se concentrent davantage sur l'esthétique que sur l’histoire et ce qu’ils essaient de dire. Je trouve que c’est assez décevant et déprimant.

Roger Deakins et Roger Villeneuve sur le plateau de “Blade Runner 2049”.

Team Deakins

 

Travaillant main dans la main avec son épouse, la scripte James Deakins, depuis des années, le directeur de la photographie forme avec elle un tandem influent sur la pré et postproduction des films sur lesquels ils collaborent. Dans une récente interview pour le magazine Collider, le couple a fermement affirmé son opposition aux méthodes de tournage hollywoodiennes : celles-ci prônent l’emploi de plusieurs caméras pour filmer. Selon Roger Deakins, une seule caméra est nécessaire lorsqu’on sait ce que l’on veut raconter et cela permet de garder la même vision artistique du début à la fin. Chose qui se fait rare dans les grosses productions qui engagent plusieurs chefs opérateurs sur leurs films. Sur le tournage de Blade Runner 2049, nous répétions sans cesse : ‘Non, on n’en a pas besoin’, mais le producteur ne nous croyait pas. Même chose sur Skyfall”, explique James Deakins. Profitant du temps gagné durant la crise sanitaire, cette dernière a lancé avec son mari un podcast dédié aux métiers techniques du cinéma. Intitulé Team Deakins, le podcast comprend trente épisodes sous forme de discussions approfondies sur divers aspects de la réalisation d’un film – la composition des plans, l’éclairage pratique, le repérage des lieux de tournage ou encore le choix des acteurs – et de sa production. Pour en parler au mieux, le couple s’est entouré de divers professionnels du cinéma comme l’acteur George McKay, Hoyte Van Hoytema, le directeur photo de Christopher Nolan, le cinéaste Joel Coen, la directrice de casting Fiona Weir ou encore le réalisateur Peter Ramsey, lauréat de l’Oscar du meilleur film d’animation en 2019 pour Spider-Man : New Generation.