On l'a entendu vociférer aux côtés d'Arnaud Valois quant aux injustices qu'endurent les personnes atteintes du VIH dans le film de Robin Campillo, 120 battements par minute. Félix Maritaud est en passe de devenir la nouvelle coqueluche du cinéma français. Outre sa prestation aux côtés de Vanessa Paradis dans le dernier film de Yann Gonzalez, Un couteau dans le cœur, le jeune acteur tient le rôle principal dans Sauvage, le premier long-métrage de Camille Vidal-Naquet (son dernier court-métrage Mauvaise tête, datant de 2013), présenté en compétition lors de la 57e Semaine de la critique à Cannes. Bien que la statuette sacrant le meilleur acteur dans un second rôle ait été attribuée à Antoine Reinartz dans le film de Robin Campillo, avec Sauvage, Felix Maritaud a remporté le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation en mai dernier.

 

Depuis Pretty Woman, les thématiques autour de la prostitution ont fasciné le cinéma. Cependant, rares sont les films qui distillent avec sensibilité la possible candeur dans le commerce du corps — qui plus est, masculin. Sauvage narre les tribulations noctambules de Léo, un jeune homme de 22 ans, sillonnant les rues désertes à la tombée de la nuit et vendant son corps à des hommes pour gagner un peu d'argent. Un écorché vif en mal d'amour, oscillant entre ses désirs sexuels, les peines sentimentales et la quête d'une vie meilleure. Dans la veine de Homme à louer (2008) de Rodrigue Jean et Mysterious Skin (2004) de Gregg Araki, l'opus de Camille Vidal-Naquet traite de la prostitution masculine avec des personnages d'apparence flegmatique, finalement à fleur de peau, emportés dans leurs désillusions.

 

 

Le nouveau film de Camille Vidal-Naquet, Sauvage, sortira en salles le 29 août.