224


Commandez-le
Numéro
30

Le film prequel des “Soprano” se dévoile enfin

Cinéma

Chef-d’œuvre incontesté du câble, la série Les Soprano renaîtra très bientôt de ses cendres… sur grand écran. Le 3 novembre, le prequel racontant la jeunesse de Tony Soprano à Newark sur fond d’émeutes raciales, devrait rapidement remplir les salles.   

En chefs de file de la mafia de fiction, il y a Tony Montana... et puis il y a Tony Soprano. Au début des années 2000, la vie douce de ce parrain dépressif et détestable – voyou magnifique s’il en est – est venue bousculer le quotidien et les valeurs de millions de spectateurs. Imaginée par le scénariste David Chase, la carrière de ce gangster du New Jersey a tenu le monde entier en haleine pendant six saisons, raflant dix huit Emmy Awards et sept Golden Globe au passage. Quatorze ans après le magistral point final de la série, la sortie de son prequel au cinéma est enfin confirmée. 

 

Dans le film, on retrouve un jeune Tony Soprano dans sa ville de Newark, en pleine émeutes raciales à la fin des années 1960. Au scénario, David Chase dépeint le passage à l’âge adulte d’un jeune homme intelligent et nerveux, sous l’influence de son oncle bien aimé, Dickie Moltisanti, criminel local charismatique et alcoolique incarné par Alessandro Nivola (A Most Violent Year, American Bluff). Alors que les tensions raciales sont à leur comble en 1967, une émeute ayant tué 26 personnes et blessé plus de 700 autres cette année là, les rivalités locales s’intensifient dans le milieu de la pègre où évolue la famille de Tony. Le jeune homme, au cœur d’une tempête de violence et de petites magouilles, doit faire un choix entre un avenir honnête en allant à l’université ou un futur trouble dans les traces de son oncle.  

 

Parce que la mafia est affaire de famille, c’est Michael Gandolfini, fils de feu James Gandolfini (l’interprète de Tony dans la série), qui reprendra le rôle de son père dans The Many Saints of Newark. Le jeune acteur, qui n’avait jamais regardé la série, s’est plongé dedans pendant six semaines, sans interruption, pour parvenir à se mettre dans la peau du personnage avant le tournage. La mère de Tony, Livia, sera quant à elle incarnée par Vera Farmiga (Conjuring, Bates Motel), et c’est à Corey Stoll (The Strain, House of Cards) qu’il reviendra d’interpréter l’Oncle Junior. À la réalisation, on retrouve Alan Taylor, qui avait déjà réalisé 9 épisodes des Soprano et qui s’est depuis illustré derrière la caméra pour certains épisodes de Game of Thrones. 

 

The Many Saints of Newark, d’Alan Taylor et David Chase, en salle le 3 novembre 2021.