Advertising
Advertising
29 Octobre

3 choses à savoir sur le nouveau James Bond

 

Prévu pour sortir dans les salles françaises le 8 avril prochain, le 25e film des aventures de l'agent secret britannique 007 s'intitule “Mourir peut attendre”. Alors que son tournage vient à peine de terminer, ce nouvel épisode regorge déjà de nombreuses surprises...

Par Anna Prudhomme

Son tournage s'est officiellement terminé jeudi dernier. Prévu au cinéma pour le 8 avril prochain, Mourir peut attendre est le 25e épisode de l'incontournable saga James Bond depuis la sortie de James Bond 007 contre Dr No en 1962. Sous la direction du réalisateur américain Cary Joji Fukunaga (Jane Eyre, Beasts of No Nation), l’espion britannique reprend du service quand son ami Felix Leiter lui demande de l’aide pour sauver un scientifique. En attendant la première bande-annonce, voici trois choses à savoir sur ce nouveau long-métrage.

 

Les adieux de Daniel Craig

 

Agent 007 depuis Casino Royale en 2006, Daniel Craig fait avec ce nouveau film ses adieux au personnage imaginé par Ian Fleming. En effet l’acteur australien, 6e héros du MI6, n’incarnera désormais plus Monsieur Bond dès le prochain épisode. La fin du tournage de Mourir peut attendre augure donc le baptême d’un (ou une) nouvel agent 007 pour la suite de ses aventures. 

Rami Malek, nouveau méchant des plus détestables

 

Que serait Mr Bond sans son ennemi mortel? Pour ce 25e film, la franchise Bond refait surgir Dr Blofeld incarné par l’acteur allemand Christoph Waltz, dernier méchant en date. À celui-ci s'ajoute un autre rival pour 007, un rôle qu'endosse Rami Malek (Mr Robot, Bohemian Rapsody). Appelé Safin, l'acteur américain incarne un personnage machiavélique, toujours attaché à l’organisation maléfique Spectre, détenant une dangereuse technologie que Bond devra contrer.

 

Un trio de séquences finales

 

À l’ère du spoiler, le réalisateur Cary Joji Fukunaga s’est efficacement assuré que la conclusion de son long-métrage ne soit pas révélée avant la sortie du film sur grand écran. Pour préserver le grand final de son James Bond— point culminant du blockbuster— Fukunaga décide de tourner trois épilogues différents. Personne ni de l’équipe, ni des acteurs, ne sait laquelle des séquences clôturera Mourir peut attendre. Cette technique, désormais fréquente à Hollywood, a été aussi bien utilisée par les frères à l’origine du nouveau Avengers : Endgame, Anthony et Joe Russo, que par les scénaristes de Games of Thrones, ayant filmé 5 conclusions alternatives au tout dernier épisode de la série.

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews