Deux enfants se tiennent debout, au bord d’une falaise, face à une mer déchaînée. En même temps que le spectateur, ils retiennent leur souffle, et se jettent dans le vide. La scène fait écho aux aventures de Peter Pan et Wendy dans l’adaptation culte de l'œuvre réalisée par les studios Walt Disney. Mais en 2020, les deux héros ont perdu quelques centimètres et gagné un aspect bien plus sauvage. Adieu la jolie robe bleue, bonjour les haillons et les cheveux désordonnés. L’aventure semble déjà bien plus réelle. 

 

Ovationné à Cannes, couronné par le Grand Prix du jury à Sundance et consacré au Festival de Deauville pour Les Bêtes du Sud Sauvage en 2012, Benh Zeitlin s’est imposé dès son premier long-métrage comme un cinéaste indépendant et surdoué. Aujourd’hui, il revient avec Wendy, une adaptation moderne du conte de J. M. Barrie. Si le sujet semblait avoir été épuisé (on dénombre neuf relectures au cinéma), le réalisateur lui apporte un vent de fraîcheur avec des inspirations diverses et variées. De Terrence Malick à Emir Kusturica, l’Américain met en scène une île du Pays Imaginaire aux paysages aussi époustouflants que dangereux avec un parti pris résolument naturaliste. La date de sortie du film n’a pas encore été dévoilée.