227


Commandez-le
Numéro
01

Will Smith en 5 rôles improbables, de Gang de requins à Suicide Squad

Cinéma

Bientôt deux ans après avoir repris son rôle de séducteur invétéré dans Bad Boys for Life, Will Smith revient sur le grand écran dans La Méthode Williams, un biopic sur les sœurs et championnes de tennis Venus et Serena Williams, dans lequel il incarne leur père, un entraîneur dévoué à la réussite de ses filles. À l’occasion de sa sortie en salle ce mercredi 1er décembre 2021, Numéro revient sur cinq rôles improbables dans lesquels l’acteur s’est démarqué, du film d’animation Gang de requins, à la comédie déjantée Hitch, en passant par l’adaptation au cinéma d’Aladdin.

1. Un poisson magouilleur dans Gang de requins (2004) d’Éric Bergeron, Vicky Jenson et Rob Letterman

 

En 2004, Will Smith prête sa voix au personnage principal du film d’animation Gang de requins, réalisé par Éric Bergeron, Vicky Jenson et Rob Letterman pour DreamWorks SKG. Dans ce long-métrage, l’acteur incarne Oscar, un poisson légèrement magouilleur qui travaille en tant que laveur de baleines, et qui rêve de changer de vie. Alors qu’il assiste accidentellement à la mort d’un dangereux requin, il profite de la situation pour se faire passer pour un grand tueur de squales afin d’attirer l’attention des requins les plus populaires de l’océan. Un rôle complètement improbable que Will Smith a su mener avec brio, jusqu’à remporter le Kids’ Choice Award de la voix préférée dans un film d’animation.

2. Un expert en séduction dans Hitch (2005) d’Andy Tennant

 

En 2005, Will Smith est déjà l’un des acteurs américains les plus implantés dans le paysage cinématographique, notamment grâce à ses rôles dans les blockbusters à succès Bad Boys (1995), Independence Day (1996), Men in Black (1997) et Ennemi d’État (1998). Cette année-là, il revient sur le grand écran dans un long-métrage d’un tout autre genre : Hitch – Expert en séduction, réalisé par Andy Tennant. Dès sa sortie en France, la comédie romantique attire plus de deux millions de spectateurs. Quant à l’intrigue, le film met en scène Alex Hitchens, un entremetteur professionnel qui enseigne l’art de la drague à l’aide de moyens peu orthodoxes. Même s’il ne croit pas en l’amour véritable, il va faire la rencontre de Sara Melas (incarnée par Eva Mendes), une jeune journaliste qui ne le laisse pas indifférent…

3. Un super-héros déjanté dans Hancock (2008) de Peter Berg

 

Trois ans après son rôle de spécialiste des dates dans Hitch, Will Smith revient au cinéma dans un film pour le moins très différent, où il incarne un anti-héros alcoolique aussi drôle qu’insupportable. Réalisé par Peter Berg en 2008, Hancock est un long-métrage fantastique qui met en scène John Hancock, un super-héros doté de pouvoirs qui lui ont permis de sauver d’innombrables vies, mais qui causent aussi de nombreux dégâts, si bien qu’il a été rejeté par tous les habitants de sa ville, Los Angeles. Alcoolique, il vit dans la solitude et la misère, jusqu’à ce qu’il sauve la vie de Ray Embrey, un spécialiste des relations publiques qui rêve de rendre le monde meilleur. John Hancock va alors être épaulé par ce dernier, qui compte l’aider à retrouver une meilleure image auprès des gens et des médias.

4. Un super-vilain dans Suicide Squad (2016) de David Ayer

 

Apparue pour la première fois en 1959 dans la série de bandes dessinées The Brave and the Bold, Suicide Squad, l’équipe de super-vilains phares de l’univers DC Comics a fait son apparition au cinéma en 2016 dans le film du même nom réalisé par David Ayer. Alors que le public a retrouvé Harley Quinn, Bloodsport, Peacemaker ou encore Captain Boomerang face à une mission-suicide, les fans ont aussi pu redécouvrir le super-méchant emblématique Deadshot, incarné par Will Smith dans le film. Connu pour ne jamais rater sa cible, il est l’un des vilains les plus caractériels et les plus déterminés de l’équipe. D’ailleurs, le film a été un véritable succès au box-office, engrangeant 746,8 millions de dollars de recettes.

5. Un génie déluré dans Aladdin (2019) de Guy Ritchie

 

Aladdin est un prénom qui résonne dans toutes les têtes, que l’on soit petit ou grand. Si la grande majorité connaît sans doute le film d’animation iconique de 1992, le réalisateur Guy Ritchie l’a adapté sur le grand écran dans une version en live-action en 2019. Tout comme le long-métrage homonyme, il raconte l’histoire d’un jeune garçon du nom d’Aladdin (incarné par Mena Massoud), qui cherche à conquérir le cœur de la belle princesse Jasmine (Naomi Scott) avec l’aide du fameux Génie. Interprété par Will Smith, le personnage a été revisité selon la personnalité de l’acteur, qui l’a rendu bien plus drôle et déluré qu’à l’origine. À sa sortie, le film a d’ailleurs récolté un immense succès puisqu’il a remporté plus d’un milliard de dollars de recettes.

 

La Méthode Williams (2021) de Reinaldo Marcus Green, actuellement en salle.