236


Commandez-le
Numéro
15 L'actrice Winona Ryder en 7 rôles au cinéma

L'actrice Winona Ryder en 7 rôles au cinéma

Cinéma

Alors que le documentaire Winona Ryder : une actrice habitée est disponible sur Arte et que la quatrième saison de la série Netflix Stranger Things arrive bientôt sur les écrans, le nom de Winona Ryder est sur toutes les lèvres. Retour sur la carrière de la muse de Tim Burton en 7 rôles iconiques.

Trailer de la saison 4 de "Stranger Things"

Décembre 2001, Winona Ryder alors âgée de trente ans, est arrêtée à Beverly Hills pour un vol dans un magasin de vêtements. L'actrice ne semble pas dans son état normal. On retrouve des opiacés dans son sac. Elle y serait en effet devenue accro après une blessure survenue sur le tournage d'Alien 4. L'actrice américaine d'origine russo-roumaine écope d’une amende de 10 000 dollars, de trois ans de mise à l’épreuve et de 480 heures de travaux d’intérêt général dans des organismes de bienfaisance de Los Angeles. Hollywood lui tourne alors le dos et Winona Ryder, lauréate de deux Golden Globes, perd de sa popularité, considérée par beaucoup comme fragile psychologiquement.

 

Cette dernière avait pourtant avoué avoir des troubles anxieux et des états dépressifs au milieu des années 90, allant jusqu'à se rendre de son plein gré dans un hôpital psychiatrique. Car derrière son sourire désarmant de sincérité et son regard noir malicieux, Winona Ryder cache une grande vulnérabilité qu'elle n'a pas hésité à mettre en scène dans ses différents rôles. Bon nombre de ses personnages au cinéma semblent être des projections de sa propre personnalité : ses névroses se retrouvent dans ses alter-ego cinématographiques. Que ce soit lorsqu'elle prête ses traits à Susanna, jeune adolescente internée dans Une vie volée (2000) ou dans la peau de Veronica dans Fatal Games (1991), lycéenne qui se rebelle (ultra) violemment contre les populaires de son établissement, Winona Ryder est une actrice qui sonne toujours juste. Retour sur sept rôles marquants de l'actrice iconique des années 90.

Trailer de "Génération 90" de Ben Stiller (1994)

1. Winona Ryder dans le rôle d'une cinéaste en herbe dans Génération 90

 

Ce film a marqué toute une génération et reste encore l'incarnation cinématographique des années 90. Chemises larges à carreaux, jeans troués et vestes en cuir, tel est l'uniforme des personnages de Génération 90, qui errent dans l'existence et dans leur salon, passant du canapé à la fenêtre pour fumer une cigarette. Hymne à la génération X, le film réalisé par Ben Stiller dresse le portrait de jeunes adultes désabusés, qui peinent à trouver un sens à leur vie. Winona Ryder y incarne Lelaina, jeune diplômée qui filme un documentaire sur sa propre vie et celle des ses amis alors qu'ils tentent péniblement de commencer une carrière. Avec humour et tendresse, le réalisateur abordent des sujets importants comme le SIDA ou l'homosexualité et peint un portrait attachant d'une génération un peu paumée. Winona Ryder encapsule parfaitement "l'air" de son époque avec sa coupe courte et son caméscope. La bande de copains (joués par Janeane Garofalo, Steve Zahn et Ethan Hawke, les vrais amis de Ben Stiller dans la vie) devient un refuge et une nouvelle famille pour Lelaina. Un triangle amoureux se forme entre Winona Ryder, Ethan Hawke et Ben Stiller mais la romance ne constitue pas le point central du film. Rythmé par une excellente bande originale, Génération 90 permet de bien saisir la nonchalance de cette époque. 

Trailer de "Dracula" de Francis Ford Coppola (1992)

2. Winona Ryder dans le rôle d'une amoureuse torturée dans Dracula

 

Incarner Mina et tourner avec Francis Ford Coppola a sans doute été l'une des expériences au cinéma les plus fortes pour Winona Ryder. Travailler sur l'adaptation du roman de Bram Stoker aux côtés du réalisateur mythique (Le Parrain, Apocalypse Now) n'a pas été chose aisée pour la jeune actrice. Francis Ford Coppola cherchait à mettre ses acteurs dans les mêmes états que les personnages qu'ils incarnent. Winona Ryder a raconté que pour une scène dans laquelle Mina devait se mettre en colère, le réalisateur l'avait poussé à bout en l'insultant en plein tournage, devant toute l'équipe. Face à Gary Oldman, qui incarne le comte Dracula, fervent pratiquant des techniques de l'Actors studio, ce qui lui permet d'être au plus proche de son personnage, Winona Ryder peine à imposer son jeu. Pourtant, à force de travail et d'application, l'actrice livre une prestation vibrante, sensuelle et presque inquiétante. Aujourd'hui encore, personne n'a oublié sa performance en Mina passionnée et transie d'amour pour Dracula.

Trailer d'"Une vie volée" de James Mangold (1999)

3. Winona Ryder dans le rôle d'une adolescente en asile psychiatrique dans Une vie volée

 

Dans ce film qui rappelle le chef-d'œuvre aux cinq Oscars Vol au-dessus d'un nid de coucou de Miloš Forman, Winona Ryder émeut en jeune fille de 17 ans internée de force par ses parents dans un hôpital psychiatrique. Elle campe le rôle de Susanna, une adolescente soucieuse et angoissée, qui peine à trouver sa voie dans la société hippie des années 60 et 70 (le film se passe en 1967). Dans ce film où elle donne la réplique à une Angelina Jolie époustouflante de sincérité dans le rôle de Lisa, une rebelle fascinante dotée d'une forte personnalité, Winona Ryder bouleverse. Rares sont les personnages qui collent aussi bien à leur interprètes. Susanna ressemble au double de l'actrice. De nombreux éléments semblent en effet inspirés de la vie de la star. Elle aussi a été internée dans un hôpital et a développé des angoisses tout au long de sa vie. Winona Ryder est aussi une grande connaisseuse des beatniks, elle qui a eu une enfance anticonformiste. Ses parents étaient des hippies : sa mère, Cynthia Palmer était une bouddhiste convaincue, tandis que son père Michael Horowitz, éditeur et libraire, a travaillé sur les ouvrages du penseur psychédélique et partisan des bienfaits du LSD Timothy Leary. Son père était aussi proche de figures de la Beat Generation comme Allen Ginsberg ou Philip K.Dick. Tant d'éléments qui ont fait dire à de nombreux critiques que Winona Ryder ne jouait pas dans ce film, mais qu'elle était tout simplement elle-même.

Trailer de "Night On Earth" de Jim Jarmusch (1991)

4. Winona Ryder dans le rôle d'une chauffeuse de taxi low profile dans Night on Earth 

 

Ce chef-d'œuvre de Jim Jarmusch est sorti quelques années avant l'un de ses plus gros succès : Dead Man (1996). Night on Earth suit le parcours de cinq conducteurs de taxis pendant une nuit, aux quatre coins du monde. Cinq séquences à bord de taxis se font écho. À New York, une complicité se développe entre un chauffeur et son client. À Paris, un chauffeur noir échange avec une passagère aveugle. À Rome, un conducteur bavard fait des confidences à un prêtre. À Helsinki, trois fêtards embarquent à bord d'un taxi. Et à Los Angeles, une directrice de casting propose un rôle à la conductrice. Jim Jarmusch insuffle sa légendaire poésie loufoque et mélancolique à ses personnages. Béatrice Dalle, jeune femme aveugle passe sa colère sur son chauffeur, tandis qu'une Winona Ryder gouailleuse et attachante décline une proposition de rôle dans un film offerte par Gena Rowlands. Aux côtés des plus grands, tels que Roberto Benigni, Winona Ryder impressionne encore par son authenticité dans ce film où s'entrechoquent avec une profonde humanité les solitudes de chacun.

Trailer d'"Edward aux mains d'argent" de Tim Burton (1990)

5. Winona Ryder dans le rôle d'une pom-pom girl populaire dans Edward aux mains d'argent

 

Winona Ryder et Tim Burton sont indissociables : c'est le réalisateur qui lui a donné sa chance avec Beetlejuicequi devrait avoir une suite d'ici peu –  alors qu'elle n'était âgée que de dix-sept ans. Son allure gothique, très rock, correspond parfaitement à l'univers burlesque et poétique du créateur et leur collaboration s'est étalée sur vingt-quatre années. Profitant de l'alchimie du couple formé par Johnny Depp et Winona Ryder, Tim Burton leur donne les rôles principaux de son film le plus célèbre : Edward aux mains d'argent. L'actrice est ici à contre-emploi. Habituée aux rôles de jeunes filles sombres, elle incarne Kim, une pom-pom girl populaire, ressemblant au genre de filles qui la harcelaient au lycée à Petaluma en Californie. Pourtant, elle parvient à se mettre dans la peau de cette blonde attirée par l'étrange Edward, qui arbore des ciseaux à la place des mains. Toute la tendresse et l'amour qui unit ce couple mythique des années 90 crève l'écran. Et le succès de ce film propulse Winona Ryder au rang de star. La presse people épie désormais son couple et sa vie. 

Trailer de "Blak Swan" de Darren Aronofsky, (2010)

6. Winona Ryder dans le rôle d'une danseuse étoile déchue dans Black Swan

 

Après plusieurs films qui n'ont rencontré que très peu de succès au début des années 2000, c'est en 2010 que Winona Ryder retrouve son statut de star. Comme si Hollywood lui avait enfin pardonné. Mais c'est dans le rôle d'une danseuse déchue qu'elle réapparaît. Dans l'ombre de Natalie Portman, qui incarne la nouvelle étoile du New York City Ballet, Winona Ryder interprète Beth, l'ancienne danseuse star, qui doit céder sa place. Le film est un succès et l'actrice retrouve de sa superbe. Pourtant, il est aisé de voir aussi dans ce film une métaphore de la carrière de Winona Ryder. Dans une scène émouvante, Beth vient d'assister à l'hommage que lui rend Thomas Leroy, le directeur du New York City Ballet, joué par Vincent Cassel, et, prise d'une colère incontrôlable, elle détruit tout dans sa loge, sous les yeux éberlués de la jeune Lily (Natalie Portman). Encore une fois, c'est la justesse des émotions de l'actrice qui touche le spectateur. Il a l'impression de voir Winona Ryder faire une crise d'angoisse, comme elle en a souvent fait dans la réalité. Beth se sent rejetée par un monde dont elle pensait être la reine, comme ce fût le cas pour Winona Ryder après le drame de 2001. Ce personnage doit laisser place à une nouvelle génération, à la relève et se sent remplacée par des sosies d'elle, plus jeunes. Or Winona Ryder et Natalie Portman se ressemblent justement beaucoup.

Trailer de "Destination mariage et plus si affinités..." de Victor Levin (2018)

7. Winona Ryder dans le rôle d'une femme désabusée dans Destination mariage : et plus si affinités... 

 

Alors qu'elle a retrouvé le succès avec son rôle de mère puissante, courageuse mais à la vulnérabilité palpable dans Stranger Things, Winona Ryder joue à nouveau des rôles romantiques. Dans ce film sorti en 2019, elle incarne Lindsey, une femme de 50 ans désabusée et cynique qui fait la rencontre de Keanu Reeves, son alter ego masculin. Invités au même mariage d'amis communs, ils rejettent tous les deux le romantisme et l'amour. Pourtant, comme dans toutes les bonnes comédies romantiques, les grincheux finissent par tomber amoureux. Ici, Keanu Reeves, qui avait été éconduit par Winona Ryder dans Dracula, parvient à la séduire dans ce film, qui ne manque pas de charme. Original par sa forme : Winona Ryder et Keanu Reeves sont les seuls protagonistes parlants du film, Destination mariage : et plus si affinités... est surtout l'occasion de retrouver à l'écran deux icônes des années 90 qui n'ont pas pris une ride.

 

 

Winona Ryder : une actrice habitée (2021) de Lukas Hoffmann, disponible sur Arte TV. Stranger Things, saison 4, disponible le 27 mai prochain sur Netflix.