Les ongles de son ancienne dulcinée semblent déchirer sa chair. Joeystarr s’est scarifié. Le nom du personnage qu’il incarnera prochainement est inscrit en lettres écarlates sur son dos. En tout cas, sous l’objectif du photographe Jean-Baptiste Mondino qui signe l’affiche officielle d’Elephant Man, adaptation de David Bobée à découvrir du 3 au 20 octobre aux Folies Bergères. Près de quarante ans après la création de la pièce de Bernard Pomerance, librement adaptée par David Lynch au cinéma, le sulfureux Joeystarr retrouve l’actrice Béatrice Dalle (37°2 le matin), celle avec laquelle il a partagé dix années de sa vie. Ensemble, ils ressuscitent une créature mythique du cinéma : Elephant Man. 

 

Novembre 1977. Une foule de curieux se presse devant l’enceinte du l’Hampstead Theatre de Londres, dans une effervescence semblable à celle d’un freak show du XIXe siècle. La pièce que le dramaturge Bernard Pomerance (1940-2017) présente pour la première fois n’a rien à envier à ces cirques de l’effroi. L’Américain s’est inspiré des mémoires de Joseph Merrick – devenu John Merrick dans l’œuvre – homme terriblement déformé par une maladie génétique et surnommé “Elephant Man”. Le chirurgien Frederick Treves découvre cet homme complètement défiguré, et humilié publiquement dans une foire. Il décide de l’extirper de cet enfer et découvre peu à peu que cet homme meurtri n’est pas le monstre que l’on croit. Le succès de The Elephant Man traverse l'Atlantique. Adapté à Broadway, il décroche le Tony Awards de la meilleure pièce en 1979. Sur les planches, contrairement au film de David Lynch, la puissance de la pièce est renforcée par l'audace de la mise en scène : en effet, l’acteur incarnant Merrick ne porte ni maquillage ni prothèse, laissant le soin au spectateur d’imaginer son visage difforme. Au fil du temps, The Elephant Man connaitra plusieurs revivals – notamment en 2002 et en 2015 –, et différents acteurs reprendront le rôle. Parmi eux : David Bowie, Mark Hamill ou Bradley Cooper.

 

Elephant Man de David Bobée, du 3 au 20 octobre aux Folies Bergères.