236


Commandez-le
Numéro
14 Neymar Jr. Balmain Olivier Rousteing

Rencontre avec Neymar Jr. : “J'espère rendre les Parisiens encore plus heureux”

CULTURE

Descendant naturel des rois Pelé, Ronaldo et autres dieux brésiliens du football, Neymar Jr. a choisi il y a cinq ans de jouer au Paris Saint-Germain. Après avoir renouvelé son contrat en 2021, la star dont la présence dans la Ville lumière reste un miracle n’a pas fini de faire rêver les Parisiens.

Neymar da Silva Santos Júnior, photographié le 8 septembre 2022 à l’Hôtel du Parc Bougival, rue Yvan-Tourgueneff, Bougival. Plastron en métal, BALMAIN. Pantalon en denim, REPLAY. Collier et montre personnels.
Creative partner : Dovile Drizyte. Coiffure : Quentin Guyen chez Walter Schupfer Management avec les produits Redken. Maquillage : Laurie Moreau avec les produits Typology. Assistant photographe : Tom Ortiz. Retouche : Lucas Rios Palazesi chez Quickfix. Merci à Skander Bayar, Sport Development Manager Neymar da Silva Santos Júnior, photographié le 8 septembre 2022 à l’Hôtel du Parc Bougival, rue Yvan-Tourgueneff, Bougival. Plastron en métal, BALMAIN. Pantalon en denim, REPLAY. Collier et montre personnels.
Creative partner : Dovile Drizyte. Coiffure : Quentin Guyen chez Walter Schupfer Management avec les produits Redken. Maquillage : Laurie Moreau avec les produits Typology. Assistant photographe : Tom Ortiz. Retouche : Lucas Rios Palazesi chez Quickfix. Merci à Skander Bayar, Sport Development Manager
Neymar da Silva Santos Júnior, photographié le 8 septembre 2022 à l’Hôtel du Parc Bougival, rue Yvan-Tourgueneff, Bougival. Plastron en métal, BALMAIN. Pantalon en denim, REPLAY. Collier et montre personnels.
Creative partner : Dovile Drizyte. Coiffure : Quentin Guyen chez Walter Schupfer Management avec les produits Redken. Maquillage : Laurie Moreau avec les produits Typology. Assistant photographe : Tom Ortiz. Retouche : Lucas Rios Palazesi chez Quickfix. Merci à Skander Bayar, Sport Development Manager

Retrouvez ce portrait dans le Numéro Homme 44, disponible en kiosque et sur iPad depuis le 14 octobre 2022.

 

 

Les dieux du football, qui résident certainement une partie de l’année au Brésil, se sont sans doute tous penchés sur le berceau de Neymar da Silva Santos Júnior, dit Neymar Jr., pour faire de lui le nouveau prodige du football. À l’âge de 5 ans, son talent exceptionnel avait déjà été remarqué. Après avoir signé son premier contrat professionnel au Santos, le club où le roi Pelé lui-même a évolué, il fera partie à partir de 2013 du trio mythique d’attaquants du FC Barcelone, la fameuse “MSN” (Lionel Messi, Luis Suárez, Neymar Jr.). Comme si le football était sa langue maternelle, Neymar Jr. allie une qualité de dribble exceptionnelle, un sens du but, une technique et une agilité imparables balle au pied. Lorsqu’il signe au Paris Saint-Germain, en 2017, les supporters n’en reviennent pas de voir un tel talent évoluer sous leurs couleurs. “Au Brésil, nous disons souvent, en riant, que les enfants sont nés avec un ballon dans les pieds, ou que leurs parents leur ont déjà choisi une équipe, commente pour nous le joueur stellaire. Mais ce n’est pas très différent ici, en France. Les fans sont amoureux du football, les stades sont toujours pleins. Quant aux supporters du PSG, ils sont des fanatiques du club. Ils envoient aux joueurs une énergie incroyable qui nous aide à nous battre jusqu’à la dernière minute du match.

 

Cinq ans plus tard, Neymar Jr. est toujours là, visiblement heureux de participer au projet de l’équipe. Si le PSG virevolte avec aisance en tête de la Ligue 1, et cumule les titres de champion, l’objectif dont rêvent tous les fans du club, remporter une Ligue des champions, reste encore à atteindre. Star parmi les stars, l’attaquant brésilien aurait pu se lasser du football, devenir blasé. Mais son amour du jeu ne fléchit pas. “Le football est ma passion : toutes les fois que j’entre sur le terrain, c’est une joie pour moi de faire ce que j’aime le plus au monde, nous explique-t-il. J’ai vécu avec le PSG cinq années de travail, de bons moments, de titres gagnés. Je dois encore en remporter d’autres, et j’espère rendre les Parisiens encore plus heureux.

 

Les footballeurs, on le sait, sont traqués, scrutés sous tous les angles, et évoluent constamment sous le regard du public. Soigner son look est donc presque une obligation protocolaire et, souvent, un plaisir assumé sur Instagram. “J’ai toujours aimé montrer ma personnalité à travers ce que je porte, poursuit-il. Paris respire la mode, et je me sens privilégié de pouvoir vivre dans une ville qui est une véritable référence en la matière, et qui devient aussi une référence dans le monde du football.” On a souvent eu l’occasion d’apercevoir le joueur au premier rang du défilé Balmain – puis de voir sa berline poursuivie par les hordes de fans voulant à tout prix lui crier leur amour. Fidèle à la maison, l’attaquant vedette du PSG a noué une relation au fil des années avec le directeur artistique Olivier Rousteing, qu’il ne manque pas d’aller saluer en coulisses. “J’ai une grande admiration pour l’histoire et pour le talent d’Olivier. Il a une belle personnalité, il est évident qu’il aime ce qu’il fait, et l’amour du public récompense la qualité de son travail.

 

Le Brésil reste gravé dans son cœur. Avec la Seleção, l’équipe nationale, Neymar Jr. s’apprête à jouer sa troisième Coupe du monde, impatient et fier de porter une fois de plus le maillot jaune, vert et bleu. Avec son projet social, Instituto Projeto Neymar Jr., ouvert en 2014, il vient en aide aux personnes défavorisées de son pays. “C’est une source de fierté pour ma famille et moi. Nous offrons aux enfants et aux familles que nous assistons de meilleures opportunités. J’ai grandi dans le quartier où nous avons bâti l’Institut, et je suis vraiment heureux que, grâce au football, nous puissions offrir à la jeunesse un endroit où étudier, pratiquer un sport, prendre soin de sa santé et rêver d’une future profession.