10 ans, c'est le temps qu'il a fallu au photographe français François Prost pour répertorier les meilleurs boîtes de nuit de France dans son ouvrage After Party. Edité par Headbangers (Ed Banger Records), le label de Pedro Winter, cet inventaire succède à Killing Technology de Melchior Tersen (2016), gros plan sur la culture du patch métal mais aussi à Plastic Dreams (2018) d’Olivier Degorce sur les plus belles heures des raves. Avec After Party, François Prost établit une liste des meilleures discothèques des quatre coins de France. L'ouvrage devient alors un véritable recueil de collectionneur. 

 

Après la fête, les clubbeurs ont déserté les lieux. Il ne reste de l'Acropole, du Pharaon, de l'Atlantide ou encore du Niagara qu'une façade ultra kitsch, des lieux isolés et parfois sans âme. Françis Prost a choisi de shooter ces lieux en plein jour mais la nuit tombée, il renferme pourtant des noctambules éméchés qui tanguent sur la piste, résultat d'une soirée très arrosée. Les spots photographiés de façon frontale valorisent d’ailleurs l’aspect documentaire de l’ouvrage.

 

Une fois de plus, la maison d'édition du DJ français Pedro Winter édite un ouvrage axé sur la culture musicale et clubbing. Le producteur des duos Justice, Daft Punk ou encore Cassius continue de répandre l’esprit French Touch à travers le monde depuis le début des années 2000. 

 

 

After Party, de François Prost, Headbangers, sortie prévue le 22 octobre prochain.