Le jury présidé par Bernard Pivot vient de rendre son verdict : c’est finalement Jean-Paul Dubois, ex-journaliste sportif pour Sud-Ouest puis grand reporter pour le Nouvel Obs, qui remporte le prix Goncourt 2019 pour son roman Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon paru aux éditions de l’Olivier. Un roman qui déplore la disparition du bonheur… L’auteur succède à Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018 pour son roman Leurs enfants après eux (Acte Sud). Cette distinction honorifique assure également le statut de best-seller à l’ouvrage puisqu’un Goncourt s’écoule, en moyenne, à plus de 400 000 exemplaires.

 

Jean-Paul Dubois raffle donc la mise devant Amélie Nothomb – 6 voix contre 4 – en lice pour Soif (Albin Michel), un roman déjà best-seller (avec près de 150 000 exemplaires vendus) dans lequel elle se met dans la peau de Jésus avant la crucifixion. Jean-Luc Coatalem retenu pour La part du fils publié chez Stock, un récit dans lequel l’écrivain enquête sur la disparition de son grand-père mort dans un camp de concentration – notons que Jean-Luc Coatalem est également en course pour le Renaudot. Quant à Olivier Rolin, il était en lice pour Extérieur monde publiée chez Gallimard, une œuvre qui dénombre ses multiples voyages.