227


Commandez-le
Numéro
21

RuPaul's Drag Race : la compétition culte de drag-queens débarque en France

Culture

Forte de son succès planétaire, douze ans après son lancement aux États-Unis, la compétition animée par RuPaul qui couronne les drag-queens les plus talentueuses au monde vient d'annoncer son adaptation française. Après le Royaume-Uni, le Canada, l'Espagne ou encore l'Italie, RuPaul's Drag Race France fait donc son apparition, lance son casting... et aussi les spéculations quant aux personnalités qui composeront son jury.

RuPaul's Drag Race. Image de promotion de la saison 9

C’est une grande nouvelle pour la scène drag, mais aussi pour le divertissement audiovisuel français. RuPaul’s Drag Race, la compétition de drag-queens télévisée au succès planétaire, débarque enfin en France. Lancée en 2009 par RuPaul Charles, l’une des plus célèbres drag-queens au monde, l’émission de télé-réalité est construite dans la lignée d’autres programmes comme Project Runway ou America’s Next Top Model : une dizaine de candidates sont réunies pour s’illustrer dans différents challenges, l’interprétation d’un rôle dans une parodie publicitaire, l'imitation d'une célébrité, la transformation d’un autre invité en drag-queen et la création de tenues correspondant à un thème donné. Chaque épisode, à l’issue de ces défis, les deux candidates sur la sellette s'affrontent lors d'un “lip sync for your life”, duel lors duquel elles interprètent en playback une chanson devant le jury qui déterminera la gagnante. C'est parmi le panel de drag-queens restantes que sera élue et récompensée la nouvelle “drag superstar” américaine, celle qui fera honneur à cet art queer du travestissement et de la performance.

 

Riche en humour, en talent et en émotions, l’émission connaît aux États-Unis une croissance phénoménale depuis la dernière décennie : diffusée originellement sur une chaîne LGBTQ+, RuPaul’s Drag Race est, depuis, passée sur une chaîne plus grand public, VH1, et a également été rachetée par Netflix, élargissant ainsi son audience au plus grand nombre. Depuis 2016, le programme a également remporté un total de 24 Emmy Awards, dont celui de la meilleure émission de compétition ou du meilleur animateur pour RuPaul. Surtout, RuPaul’s Drag Race a permis de faire découvrir au grand public le drag comme forme d’art à part entière. Longtemps limitées aux clubs et soirées LGBTQ+, les drag-queens ont pu, grâce à cette notoriété nouvelle, atteindre d’autres sphères ces dernières années : des candidates de l’émission ont ainsi rejoint le casting de productions cinématographiques colossales, créé leurs propres programmes sur Netflix ou sur HBO, entamé une carrière musicale à succès ou conquis de prestigieuses maisons de mode comme Prada, Moschino et Marc Jacobs. Un véritable phénomène culturel ancré dans son époque qui n’a pas manqué de s'étendre à l’international. La Thaïlande fut la première à reprendre le concept de l’émission en composant son jury avec des personnalités du pays, avant que RuPaul’s Drag Race n’inaugure son édition britannique en 2019 sur la BBC, avec les animateurs historiques RuPaul et Michelle Visage sur le banc des jurés. L’année suivante débutent la version canadienne et la version australienne et néo-zélandaise, puis celles des Pays-Bas, de l’Espagne et de l’Italie, dont l’émission Drag Race Italia vient de diffuser son tout premier épisode, vendredi 19 novembre.

Si quelques programmes ont déjà célébré le drag à la télévision française récemment, comme l’émission Extravagantes et Les Reines du make-up, où l’on pouvait déjà voir des noms familiers de la scène drag parisienne tels que Cookie Kunty et Patachtouille, aucun n’avait encore repris le format de l’émission. Ce n’était donc plus qu’une question de temps pour que celui-ci arrive dans l’Hexagone : mercredi 17 novembre, sur le compte Instagram de sa société de production World of Wonder, le logo de RuPaul’s Drag Race France est enfin apparu, avec le “A” de drag en forme de tour Eiffel pour marquer la nouvelle. Adaptée avec EndemolShine par Raphaël Cioffi, producteur du programme Catherine et Liliane sur Canal+, l’émission n’a pas encore dévoilé sa chaîne de diffusion, ni l’identité de celui ou celle qui prendra la place de RuPaul pour animer l’émission. Des personnalités de la télévision française sont toutefois déjà pressenties pour le rôle, comme le créateur Jean Paul Gaultier, les animatrices Laurence Boccolini et Valérie Damidot, qui ont tous témoigné de leur enthousiasme pour l’émission américaine, ou encore la chanteuse Christine and the Queens, qui était déjà venue réintepréter une chanson de RuPaul sur le plateau de la finale de la saison 11. Quant au casting, on apprend qu’il sera ouvert, jusqu’au 15 décembre, “à toutes et à tous.” Un statement pour la diversité qu'a toujours défendue ce programme, particulièrement ces dernières années où RuPaul’s Drag Race a accueilli des candidates et candidats ouvertement transgenres, ou encore sa première “bio queen”, une femme cisgenre et drag-queen.