Advertising
262

Zoom sur "L'Envers du feu" d'Anne Dufourmantelle

 

Parmi les premiers romans qui ont fait sensation lors de cette rentrée littéraire, Numéro revient sur le thriller haletant d'Anne Dufourmantelle.

262

Fête branchée dans une ancienne imprimerie désaffectée de Brooklyn Heights. Un architecte russe, ami de l’hôtesse – une célèbre linguiste de Columbia –, est happé par le regard d’une femme portant un K-Way à bandes fluorescentes, “isolée, presque en creux parmi les corps qui dansent”. Il s’en va, puis, obnubilé par cette “apparition”, retourne à l’endroit qu’il vient de quitter. Au pied de l’immeuble, un attroupement, la police : c’est la femme en K-Way. Suicide ou accident ? L’enquête se mue en quête. L’architecte décide de faire une analyse, dont les séances tisseront le récit de L’Envers du feu d’Anne Dufourmantelle. Histoire d’une chute dans le temps et dans le vide de ses propres angoisses, ce captivant thriller psychanalytique nous entraîne dans les eaux troubles du désir d’un homme et dans la communauté des exilés russes de la côte est.

 

Anne Dufourmantelle, L’Envers du feu, éd. Albin Michel, 352 p.

 

Par Sean J. Rose

 

Retrouvez l'intégralité de notre sélection des romans de la rentrée littéraire dans le Numéro Mode d'octobre 2015, disponible actuellement en kiosque et sur iPad.

 

→ Abonnez-vous au magazine Numéro

→ Abonnez-vous à l'application iPad Numéro

“Étoile(s)”, l’autobiographie sans filtre d’une danseuse de l’Opéra
746

“Étoile(s)”, l’autobiographie sans filtre d’une danseuse de l’Opéra

Culture Le 7 novembre dernier est sorti en librairie le premier livre de la danseuse étoile Dorothée Gilbert. Dans son autobiographie “Étoile(s)”, elle revient en 200 pages sur son parcours exceptionnel, un récit touchant, illustré par les photographies de son mari, James Bort. Le 7 novembre dernier est sorti en librairie le premier livre de la danseuse étoile Dorothée Gilbert. Dans son autobiographie “Étoile(s)”, elle revient en 200 pages sur son parcours exceptionnel, un récit touchant, illustré par les photographies de son mari, James Bort.

Césars 2020 : qui sont les révélations du cinéma français ?
798

Césars 2020 : qui sont les révélations du cinéma français ?

Cinéma Dévoilés aujourd'hui par le Comité Révélations de l'Académie des César, les noms des trente-six comédiens et comédiennes pré-sélectionnés pour remporter le trophée du “meilleur espoir” sont ceux des acteurs qui ont crevé l’écran cette année. De Djebril Zonga pour “Les Misérables” à Mama Sané pour “Atlantique”, retrouvez la liste des comédiens en lice pour le César de la “révélation de l’année”. Dévoilés aujourd'hui par le Comité Révélations de l'Académie des César, les noms des trente-six comédiens et comédiennes pré-sélectionnés pour remporter le trophée du “meilleur espoir” sont ceux des acteurs qui ont crevé l’écran cette année. De Djebril Zonga pour “Les Misérables” à Mama Sané pour “Atlantique”, retrouvez la liste des comédiens en lice pour le César de la “révélation de l’année”.

Advertising
Un court métrage inédit signé Saint Laurent et Wong Kar-wai
462

Un court métrage inédit signé Saint Laurent et Wong Kar-wai

Cinéma La maison Saint Laurent invite le réalisateur chinois Wong Kar-wai à la direction artistique du court-métrage “A Night in Shangai”, réalisé par le photographe hongkongais Wing Shya. La maison Saint Laurent invite le réalisateur chinois Wong Kar-wai à la direction artistique du court-métrage “A Night in Shangai”, réalisé par le photographe hongkongais Wing Shya.

Flopée de stars pour “Death Stranding” le jeu vidéo d'Hideo Kojima
676

Flopée de stars pour “Death Stranding” le jeu vidéo d'Hideo Kojima

Culture Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Guillermo del Toro, Norman Reedus, Nicolas Winding Refn… Pour son nouveau jeu vidéo, “Death Stranding”, le concepteur japonais Hideo Kojima réunit une flopée de stars du cinéma. Dévoilée le 8 novembre dernier, la sortie du jeu a été accompagnée d'une bande originale bien remplie intitulée “Timefall”. Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Guillermo del Toro, Norman Reedus, Nicolas Winding Refn… Pour son nouveau jeu vidéo, “Death Stranding”, le concepteur japonais Hideo Kojima réunit une flopée de stars du cinéma. Dévoilée le 8 novembre dernier, la sortie du jeu a été accompagnée d'une bande originale bien remplie intitulée “Timefall”.

Rencontre avec Djebril Zonga, star du film “Les Misérables”
873

Rencontre avec Djebril Zonga, star du film “Les Misérables”

Cinéma Dans “Les Misérables”, le film du réalisateur Ladj Ly, qui représentera la France dans la course aux Oscars, Djebril Zonga incarne Gwada, un policier toujours sur la brèche, officiant à Montfermeil. Au sein d’un trio infernal, l’acteur campe son personnage avec une justesse unanimement saluée par la critique. Découvrez en avant-première des extraits de l'entretien à paraître dans le Numéro de décembre-janvier. Dans “Les Misérables”, le film du réalisateur Ladj Ly, qui représentera la France dans la course aux Oscars, Djebril Zonga incarne Gwada, un policier toujours sur la brèche, officiant à Montfermeil. Au sein d’un trio infernal, l’acteur campe son personnage avec une justesse unanimement saluée par la critique. Découvrez en avant-première des extraits de l'entretien à paraître dans le Numéro de décembre-janvier.

“Les Misérables” : confessions du réalisateur Ladj Ly
973

“Les Misérables” : confessions du réalisateur Ladj Ly

Cinéma Avant d’investir le cinéma, sa caméra a d’abord été pour lui un outil de vigilance citoyenne. Habitant d’une cité de Montfermeil et membre du collectif Kourtrajmé, le réalisateur Ladj Ly a commencé son parcours en filmant la vie de son quartier. Vingt ans plus tard, son film “Les Misérables”, qui raconte une bavure policière dont il a été le témoin, a été sélectionné à la surprise générale en compétition à Cannes et a décroché le prix du Jury. Ce film engagé, essentiel aujourd’hui, est désormais en lice pour la course aux Oscars, où il représente la France.  Avant d’investir le cinéma, sa caméra a d’abord été pour lui un outil de vigilance citoyenne. Habitant d’une cité de Montfermeil et membre du collectif Kourtrajmé, le réalisateur Ladj Ly a commencé son parcours en filmant la vie de son quartier. Vingt ans plus tard, son film “Les Misérables”, qui raconte une bavure policière dont il a été le témoin, a été sélectionné à la surprise générale en compétition à Cannes et a décroché le prix du Jury. Ce film engagé, essentiel aujourd’hui, est désormais en lice pour la course aux Oscars, où il représente la France. 



Advertising